2 min de lecture Rugby

Tournoi des Six Nations : Laporte reconnaît une compétition "difficile" pour les Bleus

REPLAY - INVITÉ RTL - Le résultat du XV tricolore contre le Pays-de-Galles samedi 18 mars pourrait être déterminant en vue de la Coupe du monde.

Stéphane Carpentier L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier
>
L'invité RTL du week-end du 18 mars 2017 Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Bernard Poirette

Deux défaites contre l'Angleterre et l'Irlande. Deux victoires contre l'Écosse et l'Italie. À 80 minutes du terme du Tournoi des 6 Nations, le XV de France est certain de ne pas sortir vainqueur de l'édition 2017. S'ils venaient à battre le Pays-de-Galle samedi 18 mars, les Bleus pourraient décrocher la deuxième place sur le fil, comme le souligne le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, au micro de RTL. "Ce n'est pas fait, ça va dépendre des résultats des autres équipes", nuance-t-il. "Ce Tournoi a été difficile, c'est pour cela qu'il faut que nous finissions bien, pour le moral des troupes."

Actuellement, la France est la huitième nation mondiale du rugby. En cas d'une contre-performance contre les Gallois, le XV tricolore pourrait dévisser à la neuvième place. Ce qui changerait beaucoup de choses à quelques mois de la Coupe du monde.

"Si nous gagnons, nous serions dans les huit, nous serions tête de série. En finissant neuvième au classement mondial, ce serait beaucoup plus compliqué, puisque cela voudrait dire que dans la poule, nous aurions deux têtes de série : ce serait une Coupe du monde plus difficile", reconnaît l'ancien sélectionneur national, qui croit davantage dans la restructuration du rugby français plus que dans le recrutement de joueurs étrangers pour faire de l'équipe de France de rugby l'une des meilleures nations au monde.

À lire aussi
Guy Novès et Bernard Laporte le 4 novembre 2017 à Marcourssis rugby
Rugby : la FFR condamnée à verser un million d'euros à Guy Novès

Fusion Stade français-Racing 92 : Laporte s'abstient de tout commentaire

Quant à l'autre dossier rugby de la semaine, personne ne l'avait vu venir. La fusion entre le Stade français et le Racing 92 met le Top 14 en émoi. Bernard Laporte préfère pour l'heure s'abstenir de tout commentaire. L'ancien demi-de-mêlée formé à Gaillac (Tarn), qui a fait carrière au Stade français, "veut rencontrer" Paul Goze, président de la Ligue nationale de rugby pour connaître les tenants et les aboutissants du dossier.

La France candidate à l'organisation de la Coupe du monde 2023

Si la France se bat d'arrache-pied pour décrocher l'organisation des Jeux olympiques 2024, elle pourrait créer l'événement l'année précédente en recevant le rugby mondial. Et sur ce dossier, Bernard Laporte concède facilement que l'Irlande, également candidate, a plus d'une longueur d'avance. "En six mois, il a fallu d'abord bâtir le dossier, puisque rien n'était fait, puis il faut faire du lobbying. Je ne sais pas si nous allons gagner, mais je suis convaincu que nous aurons un dossier solide, très compétitif."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rugby Bernard Laporte
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787716809
Tournoi des Six Nations : Laporte reconnaît une compétition "difficile" pour les Bleus
Tournoi des Six Nations : Laporte reconnaît une compétition "difficile" pour les Bleus
REPLAY - INVITÉ RTL - Le résultat du XV tricolore contre le Pays-de-Galles samedi 18 mars pourrait être déterminant en vue de la Coupe du monde.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/tournoi-des-six-nations-laporte-reconnait-une-competition-difficile-pour-les-bleus-7787716809
2017-03-18 08:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DtWWo_Z_Vyr0DMBJAsyYQw/330v220-2/online/image/2015/1021/7780200922_bernard-laporte-le-17-mai-2015.jpg