1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2016 - 20e étape : Jour de gloire pour Izagirre à Morzine, podium assuré pour Bardet à Paris
3 min de lecture

Tour de France 2016 - 20e étape : Jour de gloire pour Izagirre à Morzine, podium assuré pour Bardet à Paris

COMPTE-RENDU - Vainqueur en solitaire samedi 23 juillet à Morzine, le grimpeur espagnol de la Movistar remporte une victoire de prestige devant Jarlinson Pantano et Vincenzo Nibali. Journée tranquille pour Romain Bardet qui assure sa deuxième place à Paris.

Ion Izagirre en vainqueur à Morzine
Ion Izagirre en vainqueur à Morzine
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Retour à la normale sur les routes du Tour. Au lendemain de l'offensive victorieuse de Romain Bardet à Saint-Gervais Mont Blanc, la 20e étape du Tour de France 2016 portait en elle les promesses d'une journée électrique. De celles qui balaient les certitudes d'un coup de pédale et renversent les accessits au détour d'un virage. Ponctués par l'ascension, puis la descente, du Col de Joux Plane, l'une des rampes les plus emblématiques de la Grande Boucle, les 146 kilomètre reliant Megève à Morzine offraient un terrain de jeu propice à tous les rebondissements, voire à la mise en péril du maillot jaune, affaibli par ses déboires de la veille. 

Las, en guise de bouquet final, l'avant-dernière étape du Tour a conforté l'ordre établi. Rien n'a changé, ou presque, en tête du classement. Au lendemain de sa chute, Christopher Froome a contrôlé ses adversaires, bien aidé par son équipe Sky, une nouvelle fois dominatrice. Les Champs-Élysées sont désormais en vue pour le Britannique qui s'apprête à y célébrer son troisième sacre à Paris. Le col de Joux-Plane, épouvantail de cette dernière étape alpestre, n'a pas bouleversé le podium. Aucun candidat ne s'est risqué à attaquer, pour le plus grand profit du Français Romain Bardet, toujours deuxième, et du Colombien Nairo Quintana, troisième, à 24 heures de l'arrivée à Paris.

La rédaction vous recommande

Izagirre dompte la descente

Le gain de l'étape est revenu à Ion Izagirre, un coéquipier de Quintana dans la formation Movistar, qui avait déjà gagné le mois dernier une étape du Critérium du Dauphiné. L'Espagnol s'est détaché dans la descente de Joux-Plane, dans les 12 derniers kilomètres. Il a distancé ses deux derniers compagnons, le Colombien Jarlinson Pantano et l'Italien Vincenzo Nibali, qui ont terminé dans cet ordre. Dans cette étape ramassée (146,5 km) mais ardue (quatre ascensions), les équipes AG2R La Mondiale (Bardet) et Astana (Aru) ont tenté de prendre la course en mains dans le col de la Ramaz, à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée, derrière une échappée fleuve partie de loin. 

À l'avant, Pantano et le Français Julian Alaphilippe, au prix d'une descente spectaculaire du col de la Ramaz, ont pris les devants sur la chaussée détrempée. Le duo s'est présenté au pied de Joux-Plane (11,6 km à 8,5 %) avec plus d'une minute et demie sur ses anciens compagnons et près de six minutes sur le peloton. Nibali, laissé libre du fait des difficultés de son compatriote Fabio Aru, s'est lancé à la poursuite des deux hommes à 7 kilomètres du sommet. Alaphilippe et Pantano ont essayé de se distancer l'un l'autre avant que Nibali revienne. À 3 kilomètres du sommet, le Sicilien a accéléré encore, mais le vainqueur du Tour 2014 a vu revenir Pantano et Ion Izagirre à l'approche du sommet.

À lire aussi

Excellent descendeur, l'Espagnol s'est montré supérieur dans ce registre pour s'imposer pour la première fois dans le Tour. Âgé de 27 ans, il a déjà gagné une étape du Giro 2012 et le Championnat d'Espagne 2014. Derrière les trois premiers, Alaphilippe s'est offert un nouvel accessit (4e à 49 sec), très significatif en fin de Tour. Froome, protégé par plusieurs coéquipiers (Thomas surtout), s'est relevé dans les 100 derniers mètres. Il a franchi la ligne, grand sourire sur les lèvres, dans la perspective de sa probable troisième victoire sur le Tour (après 2013 et 2015).

Aru et Mollema, grands perdants du jour

Au classement général, le Britannique compte 4 min 05 sec d'avance sur Bardet et 4 min 21 sec sur Quintana. Autant dire un écart insurmontable sur les 113 kilomètres de la dernière étape, qui s'assimile à un défilé avant le sprint final sur les Champs-Elysées. Le seul changement notable concerne les grands perdants du jour, l'Italien Fabio Aru et le Néerlandais Bauke Mollema. Respectivement sixième et dixième du général au départ à Megève, les deux coureurs sont éjectés du top 10 à Morzine. Leurs défaillances profitent à Joaquim Rodriguez et Roman Krauziger, qui seront septième et dixième à Paris.

La rédaction vous recommande
Le parcours du Tour de France 2016
Le parcours du Tour de France 2016
Crédit : ASO
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/