1 min de lecture Tennis

VIDÉOS - Tennis : deux jeunes ramasseurs de balles finissent en larmes à cause des joueurs

Durant deux matchs du Masters de Shanghai, deux jeunes volontaires chargés de ramasser les balles ont été atteints par des tirs de joueurs professionnels.

Un jeune ramasseur touché par une balle au Masters de Shanghai
Un jeune ramasseur touché par une balle au Masters de Shanghai
Maxime Magnier

L'image est aussi poignante que rare. Surtout quand elle survient deux fois dans la même compétition. Durant le Masters de Shanghai, dans l'est de la Chine, et au cours de deux parties distinctes, de jeunes ramasseurs de balles n'ont pu dissimuler leurs larmes après avoir été involontairement pris pour cible par des tennismen.

Le premier incident s'est déroulé mercredi 12 octobre, au deuxième tour de la compétition, alors que Vasek Pospisil défiait Grigor Dimitrov. Au cours de la partie, et alors que le premier des deux joueurs venait de servir, son tir est allé terminer sa course dans le ventre d'un ramasseur de balles. Le jeune homme, violemment atteint, n'a pu contenir ses larmes que quelques secondes, trop endolori par la puissance du projectile.

Le lendemain, jeudi 13 octobre, ce fut au tour d'un autre jeune ramasseur de faire les frais de la petite balle jaune, cette fois-ci au cours du match entre Jo-Wilfried Tsonga et Alexander Zverev, pour le compte du troisième tour. Comme son camarade précédemment, le jeune homme a lui aussi été atteint lors d'un service, l'un des moments où la puissance de la balle est la plus forte. Là encore, le garçon a cédé aux larmes malgré une volonté manifeste de cacher sa douleur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tennis Masters de Shangaï Insolite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants