2 min de lecture Athlétisme

Sebastien Coe élu président de la Fédération internationale d'athlétisme

Le double champion olympique du 1.500 m a été élu à la tête de l'IAAF à 115 voix contre 92 pour l'ex-perchiste Sergueï Bubka.

Le Britannique Sebastien Coe le 2 mai 2012 (archives).
Le Britannique Sebastien Coe le 2 mai 2012 (archives). Crédit : GLYN KIRK / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Après 15 ans et 9 mois de règne, le Sénégalais Lamine Diack, 82 ans, a passé ce mercredi 19 août le relais au Britannique Sebastien Coe à la tête de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). Élu président de l'IAAF à 115 voix contre 92 pour l'ex-star de la perche, l'Ukrainien Sergueï Bubka, ce grand demi-fondeur retrouve un challenge à la hauteur de son passé de compétiteur de légende. Un honneur qu'il n'a pas manqué de commenter sur Twitter : "Ravi de la confiance que me témoigne la famille de l'IAAF. Maintenant il est temps de se mettre au travail".

Double champion olympique du 1.500 mètres des Jeux 1980 et 1984, Sebastien Coe a d'ores et déjà fait ses preuves autrement que sur la piste. Ancien député conservateur, l'athlète de 58 ans avait été pour beaucoup dans l'attribution des JO 2012 à Londres, dont il avait été par la suite président du comité d'organisation. Une expérience qu'il n'a pas hésité à mettre en avant lors de sa campagne, sans oublié de jouer la carte de l'émotion et du rassemblement.  "Pour la majorité d'entre nous, la naissance de nos enfants est un grand moment de notre vie, probablement le plus grand. L'opportunité de travailler avec vous tous est probablement un autre moment inoubliable" avait déclaré le sportif anobli en 2002, avant de conclure "chers amis, il n'y pas de tâche dans ma vie à laquelle j'ai été aussi bien préparé. Si vous placez votre confiance en moi, je ne vous décevrai pas".

Un challenge de taille

Une promesse que se doit de tenir Lord Coe, alors que l'athlétisme vit des heures difficiles.Attaqué sur le front du dopage, les médias allemands et britanniques affirmant ces dernières semaines, 12.000 analyses sanguines à l'appui, qu'un tiers des médaillés mondiaux ou olympiques entre 2001 et 2012 présenteraient des valeurs suspectes, le premier sport olympique doit en effet se refaire une image.

À lire aussi
La Française Clémence Calvin à Bertlin le 12 août 2018 athlétisme
Marathon de Paris : en plein scandale, Clémence Calvin bat le record de France

Celui qui fut l'un des meilleurs demi-fondeurs de l'histoire devra par ailleurs être capable de proposer un athlétisme qui attire les jeunes. Les Championnats du monde dans la capitale chinoise, qui débutent samedi, offriront une vitrine dans cette opération de reconquête. Il pourra compter sur le soutien de Bubka, 51 ans, réélu vice-président. "C'est ma vie de continuer à servir l'athlétisme avec dignité et passion", a souligné l'Ukrainien, déjà candidat malheureux à l'élection pour la présidence du Comité international olympique (CIO) en 2012.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Athlétisme Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779430414
Sebastien Coe élu président de la Fédération internationale d'athlétisme
Sebastien Coe élu président de la Fédération internationale d'athlétisme
Le double champion olympique du 1.500 m a été élu à la tête de l'IAAF à 115 voix contre 92 pour l'ex-perchiste Sergueï Bubka.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/sebastien-coe-elu-president-de-la-federation-internationale-d-athletisme-7779430414
2015-08-19 09:21:20
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ScTcnXNDoGf4McNJh_VGNg/330v220-2/online/image/2015/0819/7779430465_sebastien-coe.jpg