1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Sabina Altynbekova : la joueuse kazakhe trop jolie pour jouer au volley
2 min de lecture

Sabina Altynbekova : la joueuse kazakhe trop jolie pour jouer au volley

EN IMAGES - Être jolie et jouer au volley ne semblent pas être des caractéristiques contradictoires. Pourtant, après sa participation avec le Kazakhstan à une compétition à Taiwan, Sabina Altynbekova pourrait affirmer le contraire.

Sabina Altynbekova
Sabina Altynbekova
Crédit : Capture d'écran / Youtube
Julien Quelen
Julien Quelen

Le championnat asiatique de volley-ball des moins de 19 ans serait sans nul doute passé inaperçu sans la participation du Kazakhstan. L'équipe Kazakhe, elle, en aurait fait autant sans Sabina Altynbekova. Si le nom de cette jeune femme apparaît aujourd'hui sur la toile, ce n'est pas en raison de son niveau de jeu ou de la performance de son équipe, mais bien pour sa beauté, qui a fait le tour de la planète en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. 

Au-delà de la compétition et des performances de son équipe, Sabina Altynbekova est rapidement devenue la coqueluche du public, qui ne se rendait au match que pour sa seule présence. Seulement le volley est un sport collectif, et la beauté de la jeune femme d'1m82 a fini par lui causer du tort. 

Son entraîneur, qui semble être l'un des seuls à d'abord considérer les qualités sportives de sa joueuse, en vient à déclarer que son équipe est "entravée" par sa présence et déplore des conditions de travail devenues "impossibles" : "Le public se comporte comme s'il n'y avait qu'une seule joueuse dans le championnat", a-t-il ainsi lâché au Daily Mail

Plus encore que ces remarques dont elle n'est finalement pas responsable, la Kazakhe aux jambes d'1m20 agace ses coéquipières, qui s'affichent pourtant volontiers en sa compagnie. 

Très présente sur les réseaux sociaux

À lire aussi

Vous aurez peut-être un peu de mal à trouver ses pages officielles sur les réseaux sociaux. Depuis sa participation au championnat asiatique avec son pays, Sabina Altynbekova en possède des centaines, créées par ses fans qu'elle ne compte plus. 

La Kazakhe de 18 ans était avant cela très présente sur Facebook, Twitter ou Instagram où elle poste des dizaines de photos la mettant en scène sur les parquets ou dans sa vie privée. 

Face au buzz et au déferlement sur ses comptes officiels, la native de Aktioubé ne se dérobe pas mais rappelle que le volley reste sa priorité. Même si elle ne semble pas hostile à l'idée de devenir célèbre, c'est grâce à son sport qu'elle souhaiterait que son nom soit évoqué. 

"J'étais flattée au début, mais tout devient un peu trop exagéré. Je veux me concentrer sur le volley-ball et être célèbre pour ça, pas pour autre chose", a-t-elle ainsi réagit. 

Et si le volley ne marche finalement pas, la jeune femme aura toujours d'autres portes de sortie. Une ouverte grâce à sa récente médiatisation avec des propositions de mannequinat, et une autre grâce à une autre de ses qualités innées : la belle a en effet fréquenté une école pour surdoué avant de quitter l'Université kazakhe en droit et sciences humaines pour se consacrer uniquement au sport. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/