2 min de lecture Rugby

Rugby : Mourad Boudjellal compare Pierre Camou à Fidel Castro

Après l'échec de la France au Mondial, le président du RC Toulon a tancé le président de la Fédération française de rugby et a défendu les clubs du Top 14.

Mourad Boudjellal le 8 septembre 2015
Mourad Boudjellal le 8 septembre 2015 Crédit : AC.Poujoulat
Dorian Waymel et AFP

"Je le compare un peu à Fidel Castro, de temps en temps on nous le montre, puis il disparaît à nouveau. On a des images sans son". Cette petite pique à l'encontre de Pierre Camou, président de la Fédération française de rugby, est signée Mourad Boudjellal. Jeudi 22 octobre, le président de Toulon est revenu sur le cuisant échec du XV de France lors de la Coupe du monde 2015, après une humiliation en quarts de finale contre la Nouvelle-Zélande (62-13). La veille, l'ancien sélectionneur et actuel manager du RCT, Bernard Laporte, avait pour sa part demandé la démission de Pierre Camou, ou la réalisation d'un vote de confiance. 

Jamais avare en bons mots en conférence de presse, Mourad Boudjellal a également pointé du doigts les instances du rugby français. "J'étais inquiet, mais j'ai vu qu'un bureau fédéral extraordinaire était réuni ce jeudi matin", a-t-il lancé sur un ton ironique. Le président des triples champions d'Europe en titre a également défendu les clubs du Top 14, et le sien en particulier, accusé de ne pas favoriser l'émergence des talents français avec l'arrivée de nombreux internationaux étrangers dans son effectif.

On a cru qu'en préparant des golgoths(...), on allait gagner la Coupe du monde

Mourad Boudjellal, président du RC Toulon
Partager la citation

"On va arrêter de dire des conneries", a bondi Boudjellal. "Intrinsèquement, les Japonais ne sont pas meilleurs que les Français. Mais pourquoi le Japon nous a régalé? C'est la question qu'il faut se poser. Il y a avait un plan de jeu. Nous, on a cru qu'en préparant des golgoths aux douze travaux d'Hercule on allait gagner la Coupe du monde". Il a enfin réfuté que la formation soit la cause principale de l'échec des Bleus. "Ce n'est pas vrai. C'est valable si on veut gagner la coupe du Monde 2040. Si on veut remporter celle de 2019, il faut avoir conscience que les joueurs qui peuvent la gagner sont actuellement dans les clubs. Il faut mettre des efforts dans les équipes de Top 14 et Pro D2 où sont ces joueurs". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rugby Équipe de France de rugby Coupe du monde de rugby
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants