2 min de lecture Paris-Roubaix

Paris-Roubaix : 112e édition de "l'Enfer du Nord" dimanche

PRÉSENTATION - La légende et les pavés attendent dimanche le Suisse Fabian Cancellara et les autres prétendants de Paris-Roubaix, pour la 112e édition d'une course aussi spectaculaire que mythique.

Le Suisse Fabian Cancellara sur les routes de Paris-Roubaix en 2013
Le Suisse Fabian Cancellara sur les routes de Paris-Roubaix en 2013 Crédit : AFP/L.Bonaventure
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

La magie opère chaque année, quelle que soit la météo. Par temps sec, les rescapés affrontent l'infernale poussière qui croûte leurs visages à l'arrivée sur le vélodrome de Roubaix, au terme des 257 kilomètres. Sous la pluie, c'est la boue qu'ils doivent vaincre. 

Dans tous les cas, ils doivent surmonter les chutes et les crevaisons, grains répétitifs d'un diabolique chapelet.

51,1 kilomètres de secteurs pavés

Une centaine de kilomètres après le départ de Compiègne, la course entre dans sa réelle dimension à partir de Troisvilles, porte de ce qui fut jadis appelé "l'Enfer du Nord". L'aventure commence sur le premier des vingt-huit secteurs pavés, d'une longueur totale de 51,1 kilomètres. Un menu effrayant pour les néophytes, difficile pour les plus aguerris, stressant pour tous.

Les pièges sont multiples. Ils culminent dans la tranchée d'Arenberg (km 161,5), une effroyable trouée de 2.400 mètres à travers la paisible forêt de Wallers. Puis, à Mons-en-Pévèle(km 208), à l'approche de la dernière heure de course. Enfin, au carrefour de l'Arbre (km 240), peut-être le plus redoutable tant ses pavés sont disjoints. Les trois secteurs sont classés cinq étoiles par Jean-François Pescheux, qui officiera dimanche pour la dernière fois en tant que directeur de course.

Fabian Cancellara vise la passe de quatre

À lire aussi
Romain Bardet sur le Critérium du Dauphiné le 13 juin 2019 sondage
Tour de France : Bardet favori n°1 selon les Français et les amateurs de cyclisme

Pour cette 112e édition, 25 équipes (18 de première division, 7 invitées) seront réunies devant le château de Compiègne, ville-départ depuis 1977. Le Suisse Fabian Cancellara sera une nouvelle fois le favori d'une classique qu'il a remportée à trois reprises (2006, 2010 et 2013), encore plus après son récent succès du Tour des Flandres. Mais son équipe, décimée par les chutes, part affaiblie par rapport à sa grande rivale Omega Pharma (avec notamment le Belge Tom Boonen, codétenteur du record de quatre victoires).
  
L'étoile montante belge Sep Vanmarcke (2e en 2013) et son compatriote Greg Van Avermaet seront également à suivre, de même qu'un vainqueur du Tour de France, le Britannique Bradley Wiggins (2012). En connaisseur de son sport, le Londonien anobli par la reine Elizabeth vient rendre hommage à l'autre "reine",  celle des classiques.

Paris-Roubaix 2014 : le parcours
Paris-Roubaix 2014 : le parcours Crédit : AFP
Paris-Roubaix : les coureurs qui se sont imposés au moins deux fois
Paris-Roubaix : les coureurs qui se sont imposés au moins deux fois Crédit : AFP
Les victoires par nation à Paris-Roubaix
Les victoires par nation à Paris-Roubaix Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris-Roubaix Paris-Roubaix Cyclisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants