1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Paris 2024 : "On ne regrette rien de ce qu'on a fait", dit Bernard Lapasset
1 min de lecture

Paris 2024 : "On ne regrette rien de ce qu'on a fait", dit Bernard Lapasset

INVITÉ RTL - Le co-président du comité de candidature Paris 2024 s'exprime dans la dernière ligne droite.

Bernard Lapasset, chef de file du dossier "Paris 2024"
Bernard Lapasset, chef de file du dossier "Paris 2024"
Crédit : AFP / Franck Fife
Paris 2024 : "On ne regrette rien de ce qu'on a fait" selon Bernard Lapasset
08:34
micros
La rédaction numérique de RTL

Ce vendredi soir, une grande fête organisée au pied de la Tour Eiffel va être l'occasion de célébrer la clôture du dossier de la candidature parisienne et de dévoiler le slogan de Paris 2024 : "Made for sharing" (dont la version française sera rendue publique vendredi soir). Pour Bernard Lapasset, co-président du comité de candidature avec Tony Estanguet, Paris a trois qualités qui pèseront dans la balance : la passion des Français autour du projet, un "sens" véritable pour cette candidature, qui aura pour objectif de laisser un héritage pour les générations futures et le partage, valeur primordiale selon lui.

"On a la chance d'avoir 95% des sites déjà construits", souligne Bernard Lapasset. Ceux qui resteront à mettre en place sont le village olympique, une grande piscine et le centre des médias, qui seront tous des structures qui pourront être en grande partie réutilisées une fois les Jeux olympiques terminés. Il rappelle que ce qui reste à construire ne représente qu'une toute petite part du budget global, qui "n'a pas évolué depuis deux ans". "On sait qu'aujourd'hui les Jeux paient les Jeux, tous les fonds viennent du privé", ajoute-t-il.

Le slogan, en anglais, a pour objectif selon lui de faire face au monde qui regarde la France à l'occasion de cette candidature, même si le Français est la langue officielle de l'olympisme. Bernard Lapasset poursuit en déclarant que le patrimoine historique de Paris sera mis en valeur tout en lui apportant une notion de modernité et un "caractère innovant" à la ville. Il conclut en insistant sur la sécurité, rappelant que la France avait montré avec l'Euro 2016 et le récent championnat du monde de handball qu'elle était en mesure d'organiser de grandes compétitions malgré l'état d'urgence. Alors que le dossier parisien est bouclé, Bernard Lapasset admet que son équipe "ne regrette rien" de ce qui a été fait.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/