2 min de lecture Basket

NBA : pourquoi Paris a été préférée à Londres pour le match Bucks-Hornets

ÉCLAIRAGE - Pour la première fois dans l'histoire, un match officiel de saison régulière de basket américain se joue en France, vendredi 245 janvier (21h).

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
NBA : pourquoi Paris a été préférée à Londres pour le match Bucks-Hornets Crédit Image : STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : Nicolas Georgereau | Durée : | Date :
La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Nicolas Georgereau

L'événement a suscité un engouement extraordinaire chez les fans de basket, qui ont été plus de 100.000 à solliciter un billet pour environ 15.000 disponibles, la plupart à des tarifs très élevés. Le grand show de la NBA débarque à Paris pour le premier match de saison régulière disputé en France, vendredi 24 février à Bercy entre les Milwaukee Bucks et les Charlotte Hornets (21h).

Si le prix des places commençait à 65 euros (pour une place sous le toit) lors de la prévente à l'automne, il n'y avait rien à moins de 315 euros pendant la session de janvier ; les tickets les plus chers valent 1.500 euros. Moins connus du grand public que les Los Angeles Lakers ou les Chicago Bulls, les "Chevreuils" de Milwaukee possèdent actuellement la meilleure équipe de la NBA et l'une des superstars du jeu, le Grec Giannis Antetokounmpo, sacré MVP (meilleur joueur) l'an passé.  

Les "Frelons" de Charlotte volent moins haut et auraient inspiré plus d'enthousiasme si Tony Parker en portait toujours le maillot comme l'an passé. Mais les supporteurs français pourront encourager l'un des leurs, Nicolas Batum, qui vit une saison difficile. Le capitaine de l'équipe de France va vivre "un moment assez émouvant dans une carrière (...) En tant que joueur non Américain, faire un match NBA dans son propre pays c'est quand même assez particulier". 

Consolider les parts de marché en France

"C'est un match officiel, c'est la première fois que ça arrive en France, poursuit Batum. Être le premier à faire ça, je suis assez fier. C'est bien pour le public français parce que c'est vrai que la NBA est très populaire en France. J'espère que ça va être un rendez-vous assez régulier dans les prochaines saisons parce que le public français le mérite". La NBA a bien amorcé un cycle : il y aura un nouveau match l'an prochain à Paris

À lire aussi
Michael Jordan en février 1998 basket
États-Unis : record de ventes pour une paire de baskets de Michael Jordan

Délocaliser un match dans la capitale française plutôt qu'à Londres, comme c'était le cas ces dernières années : c'est un signe fort envoyé par la National Basketball Association, qui veut consolider ses parts de marché en France. Fini les exhibitions, place aux matches officiels, sur un parquet composé de 262 panneaux de bois, à la brillance absolue, ceinturé de rouge et de bleu.

Avoir un événement de cette ampleur, c'est génial

Tony Parker
Partager la citation

L'hymne américain retentira avant la rencontre, tout comme la Marseillaise. Il y aura également des animations en tout genre. Un basket spectacle "très inspirant pour le patron de la Ligue nationale, Alain Béral : "On a toujours estimé que l'ADN du basket ça n'était pas que le terrain, c'était aussi le spectacle autour, un spectacle familial, qui comble tout le monde, y compris les gens qui ne sont pas amateurs de basket".

Le dernier mot revient au tout jeune retraité Tony Parker, qui a déjà joué à Paris avec les Spurs. "Mais à l'époque c'étaient des matches amicaux. Là, c'est un match de saison régulière, ça compte (...) Je suis content pour le basket français, pour notre sport. Avoir un événement de cette ampleur, c'est génial".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Basket NBA Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants