4 min de lecture Athlétisme

Mondiaux d'athlétisme 2015 : quelles sont les chances de médailles françaises ?

Les championnats du monde qui commencent ce 22 août à Pékin verront une équipe de France ambitieuse, malgré les forfaits de certains cadres.

Renaud Lavillenie visera le seul titre qui manque à son incroyable palmarès Crédits : GLYN KIRK / AFP | Date : 21/08/2015
10 >
Renaud Lavillenie visera le seul titre qui manque à son incroyable palmarès Crédits : GLYN KIRK / AFP | Date : 21/08/2015
Dans la forme de sa vie, Jimmy Vicaut sera un prétendant à la breloque, en individuel comme en relais Crédits : DENIS CHARLET / AFP | Date : 21/08/2015
Vice-championne du monde en 2013, Méline Robert-Michon veut remporter une nouvelle médaille cette année Crédits : ADRIAN DENNIS / AFP | Date : 21/08/2015
Un an après son exploit des Championnats d'Europe, Floria Gueï voudra emmener le 4x400m le plus loin possible Crédits : JOE KLAMAR / AFP | Date : 21/08/2015
Pascal Martinot-Lagarde sera le chef de file d'un très fort 110 mètres haies français Crédits : OLIVIER MORIN / AFP | Date : 21/08/2015
Blessé à l'ischio-jambier de la cuisse gauche en mai, Pierre-Ambroise Brosse n'arrive pas en pleine forme pour le 800m. Arrivé 4e à Rio, il peut malgré tout espérer une médaille. Crédits : OLIVIER MORIN / AFP | Date : 21/08/2015
Malgré une saison compliquée, Benjamin Compaoré n'est autre que le champion d'Europe en titre du triple-saut Crédits : FRANCK FIFE / AFP | Date : 21/08/2015
Le marteau d'Alexandra Tavernier (21 ans) pourrait être l'une des belles surprises du clan français Crédits : FRANCK FIFE / AFP | Date : 21/08/2015
Souvent dans le doute cette saison, Christophe Lemaître reste une référence tricolore en sprint Crédits : DENIS CHARLET / AFP | Date : 21/08/2015
Sur le papier, Rénelle Lamote est encore loin des meilleures. Mais au vu de son incroyable progression, les espoirs les plus fous sont permis. Crédits : OLIVIER MORIN / AFP | Date : 21/08/2015
1/1
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

Certes, Mekhissi, Tamgo, Lesueur et les autres ne sont pas là, mais l'équipe de France ne vient pas à Pékin pour faire de la figuration. À partir de ce 22 août et pendant une semaine, les tricolores participent aux championnats du monde d'athlétisme, et ils comptent bien repartir avec quelques breloques dans les valises. Celui qui incarne le mieux ces Bleus pleins d'ambition, c'est évidemment Renaud Lavillenie. 

À 28 ans, le perchiste est l'une des personnalités majeures du sport français, l'une des plus accomplies aussi. Champion olympique, du monde en salle, d'Europe et évidemment de France, recordman du monde, il ne lui manque que l'or mondial pour compléter un palmarès déjà étourdissant. Parfois en difficulté cette saison, avec un double échec à Paris puis Lausanne, celui qui a dépassé la légende Sergueï Bubka (en salle néanmoins) reste le grandissime favori de sa discipline. 

Grosse densité sur la ligne droite

L'autre Français qui a fait du bruit depuis le début de l'année, c'est sans conteste Jimmy Vicaut. Dans la forme de sa vie, il a même profité d'une étape parisienne de la Diamond League -la première division mondiale- pour égaler le record d'Europe dans le temps canon de 9''86. Cette performance lui permet d'arriver en Chine avec le cinquième chrono de la saison, devant Usain Bolt par exemple. Dans le contexte si particulier d'un grand championnat, le sprinteur licencié à Montreuil pourrait donc profiter du plus bel événement de la saison pour frapper un grand coup. 

>
Le record d'Europe de Jimmy Vicaut
À lire aussi
Un magasin Nike à New York (Illustration) sport
Nike va mettre fin aux contrats pénalisant les athlètes enceintes

Car si plusieurs stars d'une discipline terriblement dense paraissent mieux armées que lui, voire intouchable concernant Justin Gatlin, le Français a montré lors de son record qu'il savait emboîter le pas aux meilleurs pour réussir des performances de choix. 

La densité justement, ce sera à la fois la force et le danger pour les Bleus sur le 110 mètres haies. Dix ans après le sacre parisien de Ladji Doucouré, c'est Pascal Martinot-Lagarde qui mènera cette année la meute des hurdleurs de l'équipe de France. Avec lui, deux habitués de la Diamond League, Dimitri Bascou et Garfield Darien sont également du voyage pour composer un trio terriblement prometteur. Mais dans une discipline où les chutes et les fautes sont parfois aussi dangereuses que la concurrence, difficile de savoir lequel des trois négociera au mieux ses Mondiaux. 

Dans les concours aussi, la France a des ambitions

La gestion de la course, Pierre-Ambroise Bosse aussi peut en parler. Favori des championnats d'Europe en 2014, il avait fini dernier de la finale après une défaillance terrible. Cette saison, le spécialiste du 800m arrive masqué, mais compte bien faire parler de lui. Et il ne sera peut-être pas seul sur le double tour de piste puisque c'est également de cette distance que vient l'une des surprises de l'année : Rénelle Lamote

Victorieuse à la surprise générale à Stockholm le 30 juillet dernier, elle venait alors de conquérir un titre de championne d'Europe espoir et s'apprêtait à descendre pour la première fois sous les 2 minutes quelques jours plus tard. Si sur le papier, son record est loin des temps des meilleures, au vu de sa progression fulgurante, elle pourrait bien surprendre son monde. 

>
La victoire de Rénelle Lamote en Diamond League

C'est aussi ce que voudront faire plusieurs athlètes engagés dans les différents concours. Au triple-saut par exemple, en l'absence de Teddy Tamgho, c'est sur les épaules de Benjamin Compaoré, champion d'Europe 2014, mais dans le dur cette saison que reposeront les espoirs bleus. Du côté du marteau féminin, une petite nouvelle attend, elle, son heure : Alexandra Tavernier. À tout juste 21 ans, elle fait partie des cinq meilleures de la saison et assure vouloir faire mieux qu'à Zurich l'an passé où elle avait fini sixième. 

Forte d'une saison au cours de laquelle elle a beaucoup progressé, elle fait figure d'outsider parfaite. Pour la conseiller, l'une des figures du groupe bleu, Mélina Robert-Michon pourra sans doute lui glisser quelques conseils. Vice-championne du monde et d'Europe, la lanceuse de disque sera comme lors de chaque rendez-vous international une vraie chance de médaille pour l'équipe de France

La grande tradition des relais bleus

Et si les Mondiaux se disputent en équipe, c'est peut-être dans les épreuves collectives que se trouvent les plus grandes chances de médailles tricolores. Dans l'histoire des championnats du monde, les relais ont ainsi rapporté près d'un tiers des titres français, et la délégation bleue aura en 2015 aussi l'opportunité d'y jouer un rôle majeur. 

Lors des championnats d'Europe de 2014, c'est de ces courses qu'était d'ailleurs venu le plus beau frisson de la compétition : la dernière ligne droite de Floria Gueï sur le 4x400m. Dans un dernier 100 mètres de feu, la Française avait réussi à doubler trois concurrentes pour rapporter l'or à son équipe. Un exploit en forme de déclic. Depuis, si elle s'est affirmée comme une valeur sûre en individuel, la native de Nantes sera surtout la pierre angulaire d'un relais tricolore qui aura fière allure

>
L'incroyable remontée de Floria Guei sur le 4x400m des championnats d'Europe

Chez les hommes aussi, l'exercice si particulier du passage de témoin pourrait d'ailleurs rapporter une breloque. Car en plus de Jimmy Vicaut, les Bleus pourront compter sur un Christophe Lemaitre jamais aussi bon qu'en compagnie de sa bande de copains. Derrière probablement les Américains et les Jamaïcains, le 4x100m français sera forcément à la poursuite d'une médaille, et pourquoi pas la plus belle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Athlétisme Mondiaux d'athlétisme Renaud Lavillenie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779461923
Mondiaux d'athlétisme 2015 : quelles sont les chances de médailles françaises ?
Mondiaux d'athlétisme 2015 : quelles sont les chances de médailles françaises ?
Les championnats du monde qui commencent ce 22 août à Pékin verront une équipe de France ambitieuse, malgré les forfaits de certains cadres.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/mondiaux-d-athletisme-2015-quelles-sont-les-chances-de-medailles-francaises-7779461923
2015-08-22 09:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/84O_z8A_VfTc1P8dT_dMTA/330v220-2/online/image/2015/0821/7779461914_renaud-lavillenie-visera-le-seul-titre-qui-manque-a-son-incroyable-palmares.jpg