1 min de lecture Maroc

Le Marathon des Sables, 250 kilomètres d'enfer dans le désert marocain

Un millier de coureurs ont pris le départ du 33e Marathon des Sables, une épreuve de 250 km jouée en 6 actes dans le désert marocain.

>
Le Marathon des Sables, une épreuve sportive redoutable dans l'enfer du désert marocain Crédit Image : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP | Crédit Média : Sylvain Charley | Durée : | Date :
Sylvain Charley
Sylvain Charley et Clémence Bauduin

Chaleur et fatigue à faire délirer, ampoules aux pieds à faire pleurer, tempête de sable... Rien n'a épargné les 977 concurrents du 33e Marathon des Sables dans le désert marocain, partis le 6 avril pour sept jours d'épreuve. Cette aventure hors-normes, 250 kilomètres parcourus en 6 actes, avec un temps fort de 90 kilomètres, se déroule dans le désert marocain. Elle met à l'épreuve professionnels mais aussi amateurs, restreints en matériel et en denrées alimentaires.

Chaque participant a pour seul compagnon un sac à dos qui ne peut peser, au maximum, que 13 kilos. Aucune aide extérieure n'est acceptée. "C'est la course de ma vie, explique Christian, 64 ans, qui court cette année son 31e Marathon des Sables. C'est une course à laquelle je pense toute l'année. C'est comme un pèlerinage, j'ai l'impression de vivre en dehors du temps". 

Comme lui, ses concurrents se sont préparés de long mois durant, notamment au risque des ampoules aux pieds. Celles-ci représentent "la première cause d'abandon", explique Frédéric Compagnon, le médecin de la course depuis 19 ans. "Il y a des coureurs qui ont des lésions très importantes et qui les feront souffrir plusieurs semaines plus tard. Ils n'ont plus de peau sur le pied. Pour certaines personnes, il est difficile de reprendre une activité professionnelle après et cela pose souci". 

À lire aussi
L'Espagnol Sergio Ramos et le Marocain Youssef En-Nesyri à Kaliningrad le 25 juin 2018 Coupe du Monde
Coupe du Monde 2018 : l'Espagne arrache le nul face au Maroc et la 1re place du groupe B

"Chaque détail compte, un petit grain de sable dans la chaussure, c'est un grain de sable qu'on va avoir pendant 250 kilomètres", concède Lucas, podologue présent sur la course. Karim Mosta, personnage emblématique du Marathon des Sables avec 29 participations, avait lui aussi vécu une première fois terriblement douloureuse. Cela ne l'empêche pas de revenir chaque année et de remporter cette 33e édition, la sixième de ses victoires au Marathon des Sables.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maroc Marathon Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793028325
Le Marathon des Sables, 250 kilomètres d'enfer dans le désert marocain
Le Marathon des Sables, 250 kilomètres d'enfer dans le désert marocain
Un millier de coureurs ont pris le départ du 33e Marathon des Sables, une épreuve de 250 km jouée en 6 actes dans le désert marocain.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/le-marathon-des-sables-250-kilometres-d-enfer-dans-le-desert-marocain-7793028325
2018-04-15 18:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ji-uPlL_-QjuRl1MR98UVw/330v220-2/online/image/2018/0415/7793028355_la-33e-edition-du-marathon-des-sables-se-deroule-du-6-au-16-avril-2018.jpg