1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. L'ultrafondeur Serge Girard prend le départ de sa course autour du monde à Paris
1 min de lecture

L'ultrafondeur Serge Girard prend le départ de sa course autour du monde à Paris

REPLAY - INVITÉ RTL - L'athlète, habitué des périples, débute sa course de 26.300 km autour de 4 continents ce dimanche 31 janvier. Il tentera de battre le record détenu par l'Australien Tom Denniss (622 jours).

Serge Girard va faire le tour du monde en courant.
Serge Girard va faire le tour du monde en courant.
Crédit : Serge Girard
RTL Week-end du 31 janvier 2016
02:49:13
L'ultrafondeur Serge Girard prend le départ de sa course autour du monde à Paris
05:00
Nord Un contribuable d'Armentières a payé les impôts de son voisin pendant 17 ans
01:43
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

L'ultrafondeur Serge Girard s'apprête à réaliser un sacré exploit sportif. Ce dimanche 31 janvier, il prend le départ d'un périple d'un an de 26.300 km place du Trocadéro, à Paris. L'athlète va traverser quatre continents et parcourir entre 65 et 70km par jour.  "Le parcours est assez simple : Paris-Lisbonne d'abord. Dans six mois, je serai dans le Nord américain, de Miami jusqu'en Alaska. Je traverserai ensuite la Nouvelle-Zélande, l'Australie, l'Afrique du Sud, la Namibie. Je terminerai par Istanbul-Paris." 

Il tentera de battre un record du monde de la course autour du monde. L'Australien Tom Denniss l'a fixé en 2013 en parcourant cette course autour du monde de 26.232km en 622 jours. "Je m'entraîne en courant environ 30-40km par jour", explique l'athlète français au micro de RTL.

En Turquie ou en Iran, je me suis arrêté des dizaines de fois prendre le thé au bord de la route.

Serge Girard, ultrafondeur

En un an, Serge Girard courra 630 marathons et utilisera une trentaine de paires de chaussures. "Je change mes chaussures tous les 800km, soit tous les quinze jours." Il sera accompagné de son épouse et de Thomas, son fils de 26 ans. L'objectif n'est donc pas seulement sportif. "L'essentiel, c'est de découvrir le monde à pied et la rencontre avec les autres. En Turquie ou en Iran, je me suis arrêté plusieurs dizaines de fois prendre le thé au bord de la route. 

Il continue : "Les gens me disent : "tu pourrais voyager d'une manière plus soft sans te faire autant souffrir". Mais l'effort physique amène des émotions, multiplie les sentiments par 100 ou par 1.000. Les choses sont beaucoup plus belles." Serge Girard n'est pas encore parti qu'il pense déjà à son prochain exploit : faire le tour du 7e continent, l'Antarctique. Top chrono prévu pour décembre 2018.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/