1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Jules Bianchi : Hollande, Fillon, Le Pen... les réactions des politiques après la mort du pilote
2 min de lecture

Jules Bianchi : Hollande, Fillon, Le Pen... les réactions des politiques après la mort du pilote

REVUE DE TWEETS - La mort du pilote français de Formule 1 a fait réagir la classe politique.

Jules Bianchi à Melbourne (Australie), le 13 mars 2014
Jules Bianchi à Melbourne (Australie), le 13 mars 2014
Crédit : SAEED KHAN / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon

L'annonce de la mort de Jules Bianchi, décédé vendredi 18 juillet au CHU de Nice des suites des blessures de son grave accident lors du Grand Prix du Japon en octobre dernier, a suscité une certaine émotion auprès de la classe politique française.

Par le biais d'un communiqué, François Hollande dit avoir "appris le décès" du jeune homme de 25 ans "avec beaucoup d'émotion". Le président de la République, qui adresse ses "plus sincères condoléances" à la famille et aux amis du pilote, salue les "neuf mois d'un combat acharné" et estime que "le sport français perd avec lui l'un de ses plus grands espoirs".

Au sein du gouvernement, Patrick Kanner, le ministre des Sports, a partagé son "respect" et sa "tristesse" dans un tweet. "Un grand espoir du sport automobile français a rejoint le circuit des pilotes disparus", peut-on lire sur son compte officiel. Thierry Braillard, secrétaire d'État aux Sports, parle lui d'un "destin foudroyé" et communique sa "grande tristesse".

Jules, le talent et le courage à l'état pur

François Fillon

François Fillon, passionné de sport automobile, a partagé son "réveil triste et brutal avec la nouvelle cruelle". Pour l'ancien Premier ministre, Jules Bianchi était le "talent et le courage à l'état pur". Il transmet par ailleurs ses "pensées pour les siens". 

Christian Estrosi, maire Les Républicains de la ville de Nice, d'où était originaire Jules Bianchi, se rappelle d'un "formidable pilote" et même d'un des "plus talentueux de sa génération". Éric Ciotti, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, s'est également joint aux condoléances en regrettant la disparition pour la France d'"un de ses plus grands champions" et en témoignant son "soutien" aux proches du défunt.

À lire aussi

Du côté du Front national, Marion Maréchal-Le Pen, candidate aux élections régionales 2015 en Provence-Alpes-Côte d'Azur, a écrit sur Twitter : "Tristesse et émotion après l'annonce de la disparition de notre grand pilote. Hommage à Jules Bianchi".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/