1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Jules Bianchi "est en vie" et "il se bat", selon son père
2 min de lecture

Jules Bianchi "est en vie" et "il se bat", selon son père

Sur "Canal+", Philippe Bianchi s'est confié sur son fils, pilote français de F1, dans le coma depuis un grave accident au GP du Japon, en octobre 2014.

Le père de Jules Bianchi, Philippe, le 9 octobre 2014
Le père de Jules Bianchi, Philippe, le 9 octobre 2014
Crédit : TORU YAMANAKA / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon

Plus que jamais, en marge du Grand Prix de Monaco, à disputer dimanche 24 mai, le monde de la Formule 1 n'oublie pas Jules Bianchi. Le pilote français de 25 ans, toujours hospitalisé à Nice et dans le coma depuis son grave accident lors de la course au Japon le 5 octobre 2014, avait marqué en Principauté les deux premiers points de sa carrière en F1 au volant de sa modeste Marussia. À cette occasion, le père du jeune niçois, Philippe Bianchi, a accordé une interview à Canal+ pour donner des nouvelles de son fils.

"Jules est en vie, c'est le plus important pour nous. Il se bat, c'est sûr, avec les armes qu'il a, c'est-à-dire son physique aujourd'hui. Neurologiquement, je ne suis pas certain qu'il ait le pouvoir aujourd'hui de faire beaucoup de choses. Le fait de le voir se battre, ça nous donne beaucoup de force, à tous ses proches, et c'est important pour nous", a confié Philippe Bianchi.

Quand on se lève le matin, on pense à la vie de Jules. On pense aussi à la mort.

Le père de Jules Bianchi

Pour la famille du pilote, "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir". Le père reste ainsi positif : "Chaque jour qui passe, on se dit qu'il est toujours là, qu'il est toujours en vie. On arrive quand même à trouver des motivations et ça nous garde la tête hors de l'eau".

Mais Philippe Bianchi reconnaît également qu'"à un moment donné, on se doit d'attendre un miracle quand il y a des chocs aussi violents". Il dit également être préparé au pire : "On dort avec le téléphone à côté de nous. Quand on se lève le matin, on pense à la vie de Jules. On pense aussi à la mort. De toutes façons, on est obligés de penser à la mort dans une situation où on sait qu'il peut se passer beaucoup de choses pour lui, et que c'est terrible".

Je pense que tous ces gens qui pensent à Jules, ça lui donne de la force

Le père de Jules Bianchi
À lire aussi

L'année dernière, Jules Bianchi avait donc décroché sur le sinueux et prestigieux circuit en ville de Monaco ses premiers points en Formule 1, où il avait débuté en 2013. Il s'agissait alors d'un "aboutissement pour Jules, parce que c'était vraiment son rêve de marquer des points en F1, et il a réussi à le faire avec une Marussia", se rappelle son père qui a gravé ce moment dans sa mémoire : "J'étais présent. J'ai eu la chance, quand Jules est arrivé à la fin du GP, d'être le premier qu'il prenne dans ses bras, parce qu'il était tout seul quand il est arrivé. Ce sont des moments extraordinaires".

Enfin, Philippe Bianchi évoque les nombreux soutiens pour son fils depuis l'accident : "Je pense que tous ces gens qui pensent à Jules, ça lui donne de la force. Je pense qu'il la ressent et c'est beau. Nous sommes très touchés, parce que Jules n'était pas Michael Schumacher. Quand on a vu le soutien qu'on a pu avoir, c'est touchant. Pour Jules, c'est important. On lui dit, quand on va le voir, qu'il a du soutien, que tout le monde l'aime et qu'il est reconnu comme étant un grand pilote et un mec bien".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/