1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. JO Rio 2016 : visite de l'NSEP, les espaces de vie en communauté, des lieux de cohésion
2 min de lecture

JO Rio 2016 : visite de l'NSEP, les espaces de vie en communauté, des lieux de cohésion

À une journée de l'ouverture des Jeux olympiques de Rio, dernière étape de la visite guidée de l'INSEP, le centre de formation des sportifs français, par Isabelle Langé.

L'INSEP, de lieux de vie
L'INSEP, de lieux de vie
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
3 minutes pour comprendre du 04 août 2016
04:12
Isabelle Langé & Paul Véronique

Au cœur du bois de Vincennes, se trouve l'Institut national du sport de l'expertise et de la performance (INSEP). Son objectif est simple, former les meilleurs sportifs français. Au sein de complexes sportifs, on ne trouve pas que des terrains d'entraînement. L'INSEP, c'est aussi des lieux de vie, des espaces partagés où se nouent des amitiés qui dureront parfois toute une vie. Plus qu'un confort, une véritable nécessité pour les athlètes soumis à une forte pression. "C'est plus qu'une chance de pouvoir partager son expérience et son vécu avec d'autres sportifs", témoigne Kafétien Gomis, athlète spécialiste du saut en longueur.

L'INSEP est une deuxième maison pour ses pensionnaires. On compte deux internats, un pour les mineurs, l'autre pour les majeurs. Sylvie Authier est la responsable de l'accueil, c'est elle qui s'occupe du bâtiment des majeurs. Toujours le sourire aux lèvres, cette mère poule prend soin de ses petits pensionnaires. "Certains disent de moi que je suis la maman de l'INSEP, la tata, la confidente (...) Il y a un côté très familial ici", assure la responsable en place depuis 2004.

Terminés les dortoirs, les sportifs ont aujourd'hui droit à des chambres individuelles, ou à deux. D'ailleurs tout est neuf, le bâtiment a été rénové il y a peu. Certains regrettent tout de même l'ambiance et le "bazar" qui existaient quand tout le monde partageait la même chambre ... ou la même douche. Mais Sylvie Authier veille à ce qu'aucun sportif ne s'isole. Et pour cela, rien de tel que le lounge où l'on trouve canapés, consoles de jeux, billard et babyfoot. 

L'INSEP, c'est une ville avec un mélange de couleurs de peau, de milieux sociaux, et de religions

Sylvie Authier

"On organise des soirées, on fait du théâtre, des barbecues... Et on a même un DJ", raconte Sylvie Authier avec amusement. "Pour moi l'INSEP, c'est une ville avec un mélange de couleurs de peau, de milieux sociaux et de religions. Tout le monde arrive à vivre en très bonne communauté, donc interrogeons-nous", achève-t-elle un brin philosophe.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/