1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Federer : ce qu'il lui reste à gagner
2 min de lecture

Federer : ce qu'il lui reste à gagner

DÉCRYPTAGE - Le Suisse Roger Federer est un peu plus entré dans la légende en décrochant dimanche 23 novembre sa première Coupe Davis. À 33 ans, il a désormais presque tout gagné.

Roger Federer le 23 novembre 2014 en finale de Coupe Davis
Roger Federer le 23 novembre 2014 en finale de Coupe Davis
Crédit : AFP/P.Huguen
Gregory Fortune
Gregory Fortune

C'était l'une des rares lignes absentes de son palmarès, le plus beau de l'histoire de la balle jaune. Rafael Nadal l'avait déjà ajoutée au sien à quatre reprises. Novak Djokovic une fois, en 2010. Roger Federer possède désormais lui aussi "sa" Coupe Davis. Ce trophée mythique qui se conquiert par équipe. Celui qu'il avait jusqu'alors relégué au second plan de ses priorités. Le reproche lui en était d'ailleurs fait par ses (quelques) détracteurs.

Mais ce week-end, à Villeneuve-d'Ascq, "Rodgeur" était bien là. D'abord diminué par une blessure au dos, il a ensuite tout balayé sur son chemin. En double puis en simple. Les Français n'ont rien pu faire. C'est la Suisse qui repart avec le "Saladier d'argent". Et Federer qui entre un peu plus dans la légende de son sport. Du sport en général, avancent déjà certains le comparant aux autres géants, Carl Lewis, Michael Jordan, Michael Phelps, Pelé... 

Concrètement, l'homme aux 17 titres du Grand-Chelem n'a plus grand chose a gagner en matière de trophées. Il s'est imposé dans les quatre tournois du Grand Chelem (Open d'Australie, Roland-Garros, Wimbledon, US Open), au Masters de fin d'année (six), aux Jeux Olympiques en double avec Stan Wawrinka (2008) ou encore dans huit Masters 1000 différents. Sans parler de ses 36 autres tournois sur le circuit ATP. Voici ce qui manque désormais pour que son tableau de chasse soit parfaitement complet.

Les Masters 1000 de Monte-Carlo et Rome

Après ceux du Grand Chelem, les Masters 1000 sont les tournois les plus prestigieux. Le Suisse a déjà gagné à Cincinnati (six fois), Indian Wells (quatre), Hambourg (quatre), Miami (deux), Madrid (trois), Toronto (deux), Shangaï (en 2014) et Bercy (2011). Il ne lui en manque que deux pour parfaire sa collection, sur terre battue : Monte-Carlo et Rome.

À écouter aussi

Sur le rocher monégasque, Federer a déjà atteint la finale quatre fois. En avril dernier, il s'était incliné face à son compatriote, Stan Wawrinka. En 2006, 2007 et 2008, un certain Rafael Nadal lui avait barré la route du succès.

En Italie, l'actuel numéro 2 mondial a échoué à trois reprises sur la dernière marche. En 2003, il avait été dominé par l'Espagnol Felix Mantilla. Trois ans plus tard, pour la dernière finale en trois sets gagnants, Rafael Nadal s'était imposé au jeu décisif de la 5e manche. En 2013, le Majorquin avait déroulé (6-1, 6-3).

La médaille d'or en simple aux JO

Rafael Nadal, encore lui, a été sacré Champion Olympique en 2008, à Pékin. Roger Federer jamais. Le Suisse était finaliste de la dernière édition, à Londres. Sur le court central de Wimbledon, il avait été balayé par Andy Murray (6-2, 6-1, 6-4), moins d'un mois après avoir remporté son 17e et dernier titre du Grand Chelem à ce jour, face au Britannique justement. 

Il y a fort à parier que Federer n'échangerait pas l'un pour l'autre. D'autant que le Bâlois a déjà une médaille d'or olympique sur sa cheminée : celle conquise en double avec Wawrinka à Pékin en 2008. Pour celle du simple, qu'il doit avoir, tout de même, dans un coin de la tête, sa dernière occasion se présentera à Rio, en 2016. Pour conclure en apothéose sa carrière ?

Roger Federer en chiffres
Roger Federer en chiffres
Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/