1 min de lecture Formule 1

EN IMAGES - F1 : les emblématiques monoplaces de l'histoire de Renault

La marque au losange est présente depuis 1977 en Formule 1 et a été une écurie à part entière de 1977 à 1985 puis de 2002 à 2010.

Jean-Pierre Jaussaud dans sa Renault RS 10, au Castellet en 1979 Crédits : STF / AFP | Date : 04/12/2015
7 >
Jean-Pierre Jaussaud dans sa Renault RS 10, au Castellet en 1979 Crédits : STF / AFP | Date : 04/12/2015
Alain Prost dans sa Renault RE40, au Castellet en 1983 Date : 04/12/2015
Jarno Trulli dans sa Renault R202, en Catalogne en 2002 Crédits : CHRISTOPHE SIMON / AFP | Date : 04/12/2015
Fernando Alonso dans sa Renault R25, à Shanghai en 2005 Crédits : AFP | Date : 04/12/2015
Giancarlo Fisichella dans sa Renault R27, à Indianapolis (États-Unis) en 2007 Crédits : Clive Mason / Getty Images North America / Getty Images/AFP | Date : 04/12/2015
Fernando Alonso dans la Renault R29, à Suzuka (Japon) en 2009 Crédits : TOSHIFUMI KITAMURA / AFP | Date : 04/12/2015
Robert Kubica dans la Renault R30, à Spa-Francorchamps en 2010 Crédits : DENIS CHARLET / AFP | Date : 04/12/2015
1/1
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

En Formule 1 depuis 1977 de manière quasi ininterrompue sauf pendant cinq saisons (1987-1988 et 1998-2000), Renault a officialisé le rachat de Lotus pour redevenir une écurie à part entière, jeudi 3 décembre. La marque française quitte donc son statut de simple motoriste qui fournissait Red Bull et Toro Rosso lors de sa dernière année en 2015. Dans son accord trouvé avec les dirigeants de la discipline reine du sport automobile, la firme au losange a obtenu la garantie d'être considérée comme une "écurie historique". Ce titre important lui permet notamment d'obtenir des avantages financiers considérables.

Les observateurs souligneront qu'il s'agit sans doute d'un juste retour des choses pour une écurie qui a offert à Alain Prost ses premiers résultats dans les années 80 avant de devenir double championne du monde en 2005 et 2006 avec Fernando Alonso. Ces années constituent l'apogée de l'histoire de Renault, qui affichait sur ses monoplaces de l'époque un bleu turquoise devenu mythique.

Une période qui avait été brutalement mise à mal en 2009. Cette saison-là, alors que la monoplace était devenue orange et blanche, une tricherie survenue lors du GP de Singapour avait entraîné l'exclusion du directeur Flavio Briatore et la fuite des sponsors tant l'image de l'écurie avait été mise à mal. Ça a d'ailleurs été une des raisons du retrait de Renault lors de la saison suivante pour laisser place à Lotus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Renault Sports mécaniques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants