2 min de lecture Rallye

Dakar 2016 : le nouveau pari de Sébastien Loeb

REPLAY / INTERVIEW - Le pilote français s’élance sur le Dakar 2016 au volant d’une des quatre 2008 DKR du Team Peugeot Sport.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Dakar 2016 : le nouveau pari de Sébastien Loeb Crédit Image : Peugeot Sport | Crédit Média : Frédéric Veille / RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

Il a presque tout gagné mais il n’est toujours pas blasé. Bien au contraire. À 41 ans, Sébastien Loeb est plus que jamais motivé à l’aube de prendre le départ de son premier Dakar dont le coup d’envoi est donné samedi 2 janvier à Buenos Aires, en Argentine.

Après avoir obtenu neuf titres de champion du monde des rallyes, participé aux 24 Heures du Mans, pulvérisé le record de Pikes Peak, roulé en GT puis en WTCC, c’est donc au volant d'une 2008 DKR qu’il va s’élancer dans cette aventure sud-américaine, associé à son fidèle co-pilote, Daniel Elena.

Sébastien Loeb, qui a déjà en octobre dernier fait ses premières armes en rallye-raid sur le rallye du Maroc, vient compléter la déjà très impressionnante armada présentée sur le Dakar 2016 par l’écurie sochalienne, armada où l’on retrouve Stéphane Peterhansel, Carlos Sainz et Cyril Despres

Je suis débutant et c’est ce qui me motive

Sébastien Loeb
Partager la citation

"C’est une aventure nouvelle et j’ai hâte que ça commence. Au Maroc, j’ai pu me faire une idée précise de l’échelle réelle d’une telle épreuve. Car cinq heures après avoir fait un tonneau, nous n’avions toujours vu passer personne. Tout juste quelques concurrents... Et il faisait nuit, lorsque nous avons rejoint les mécaniciens au bivouac...", raconte-t-il au micro de RTL.

À lire aussi
Ott Tänak au volant de sa Hyundai, le 22 janvier 2020. rallye
VIDÉO - Accident sur le Rallye de Monte-Carlo : deux pilotes s'en sortent miraculeusement

En pleine découverte de cette nouvelle discipline, le champion français avoue tout de même prendre le départ avec beaucoup d’humilité : "Parce que le pilotage sur un Dakar est complètement différent. En rallye, et grâce au copilote, on connaît la route. Sur circuit, le tracé est ancré dans nos têtes. Mais là, c’est l’inconnu. C’est un pilotage d’improvisation et une découverte à chaque spéciale, avec des reliefs et des paysages totalement différents".

"Je suis débutant et c’est ce qui me motive", reprend le pilote alsacien. "Je sais que ça va être compliqué et l’objectif sera d’être dans le coup, de ne pas faire d’erreur, d’être dans le bon rythme. Mon manque d’expérience sera certainement très pénalisant. Mais la course fait 9.500 km, nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise", conclut-il avec le sourire.

Sébastien Loeb au volant de sa voiture pour le Dakar 2016
Sébastien Loeb au volant de sa voiture pour le Dakar 2016 Crédit : Peugeot Sport

Peugeot se montre optimiste

Pour ce Dakar 2016 à travers l’Argentine et la Bolivie, les quatre Peugeot 2008 DKR16 alignées seront identiques. Elles bénéficient de l’évolution du modèle qui avait effectué ses débuts sur la précédente édition avec une nouvelle carrosserie. "Si la voiture se montre aussi performante que son apparence le donne à penser et bien nous aurons certainement une très bonne année en 2016", explique Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport. "À nous d’en tirer le meilleur parti", poursuit-il.

Le 38e Dakar partira de Buenos Aires, en Argentine, samedi 2 janvier pour se terminer à Rosario le samedi 16 janvier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rallye Sébastien Loeb Dakar
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants