1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. France-Angleterre : avant même la victoire, les Bleus doivent retrouver du plaisir
2 min de lecture

France-Angleterre : avant même la victoire, les Bleus doivent retrouver du plaisir

PRÉSENTATION - Le XV de France dispute ce samedi 15 août (21h) son premier match de préparation à la Coupe du monde face à l'Angleterre. Un test grandeur nature.

Morgan Parra et François Trinh-Duc associés face à l'Angleterre ?
Morgan Parra et François Trinh-Duc associés face à l'Angleterre ?
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Après un mois et demi de préparation, le XV de France entame la dernière ligne droite jusqu'à la Coupe du monde. Ce samedi 15 août (21 heures), les joueurs de Philippe Saint-André sont attendus sur la pelouse de Twickenham pour le premier match de préparation face à l'Angleterre. Et si ce simple match amical prend un aspect particulier en étant le 100e Crunch de l'Histoire, le résultat apparaît presque secondaire.

Il faut dire que depuis la prise de fonction de Philippe Saint-André en novembre 2011, les résultats tricolores sont décevants. Le symbole majeur ? Les résultats lors du Tournoi des Six Nations où les Bleus ont accroché trois quatrièmes places (2012, 2014, 2015) et une dernière place (2013). Le XV de France devra avant tout retrouver ses marques et le plaisir de jouer dans cette première confrontation, à l'instar du dernier match du tournoi des Six Nations où Français et Anglais avaient offert une véritable orgie rugbystique avec neuf essais inscrits

Retrouver ses marques en attaque

Plus que le résultat, les Bleus vont être attendus au tournant sur le jeu proposé mais aussi sur l'aspect physique ; Philippe Saint-André ayant misé sur quatre semaines intensives, avec en prime un entraînement avec le GIGN, avant d'évoluer sur les aspects tactiques et techniques. Au menu ? Une palette de combinaisons afin de s'adapter à chaque adversaire, chaque association mais aussi chaque situation. 

Et l'aspect offensif apparaît comme une priorité après plusieurs matches décevants de ce point de vue là. "Il faut qu'on soit capable d'exécuter très bien des gestes simples à grosse intensité physique et émotionnelle. On est l'équipe qui franchit le plus mais marque le moins sur le dernier Tournoi. On a un souci de gestuelle", a notamment déclaré Yannick Bru. 

En défense, l'interrogation persiste

À lire aussi

Dans le secteur défensif, le XV de France est aussi sur courant alternatif depuis plusieurs mois. "On a travaillé pas mal notre organisation défensive même s'il nous faut encore beaucoup insister là dessus. Ce sera important d'avoir des défenses différentes", a reconnu Philippe Saint-André.

Face au XV de la Rose, meilleure attaque du dernier Tournoi avec 157 points inscrits en cinq rencontres, le défi est donc de taille. Quel que soit les phases de jeu, l'idée est donc précise : "Faire simple mais bien".

Des absents importants

Mais si le résultat est anodin, pour les joueurs ce match pourrait s'avérer décisif à huit jours de l'annonce du groupe des 31 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde. Certains tenteront de s'illustrer alors que Thierry Dusautoir (genou), Pascal Papé (cuisse) et Sébastien Tillous-Borde (genou) sont absents de ce groupe retenus pour cette première confrontation face à l'Angleterre avant un second acte au Stade de France ce coup-ci, le 22 août. 

Autres absences notables ? Celle de Mathieu Bastareaud au centre alors que le Toulonnais est une pièce maîtresse de l'ère PSA ou encore de Frédéric Michalak alors que Morgan Parra et Rory Kockott lui ont été préférés à la mêlée et Rémi Talès et François Trinh-Duc à l'ouverture.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/