4 min de lecture Coupe du monde de rugby

Coupe du monde de rugby 2015 : la mêlée, pierre angulaire du rugby

DÉCRYPTAGE - Phase de jeu mythique du rugby, symbole des contacts de ce sport, la mêlée n'en reste pas moins très réglementée et stratégiquement primordiale.

L'équipe de France en mêlée
L'équipe de France en mêlée Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'est une phase de jeu brutale, une véritable épreuve de force où les moins de 120 kilos n'ont pratiquement pas droit de cité. La mêlée d'un match de rugby de haut niveau, ce sont 16 hommes répartis en deux pack de 8 joueurs, dont le poids tourne autour de 850 kilos par pack. Un moment fait pour les "gros", le "8 de devant", c'est l'une des phases de conquêtes du rugby, toujours essentielle. 

Avant le coup d'envoi du tournoi des gladiateurs que sera la Coupe du monde de rugby en Angleterre, il n'est pas inutile de se replonger dans ce qui fait fantasmer parfois le public, ce moment où une équipe essaye d'imposer physiquement sa supériorité. Plus souvent utilisée dans le rugby moderne pour marquer l'adversaire plus que pour avancer, elle reste un symbole du rugby. 

Comment fonctionne une mêlée ?

Tout commence par la constitution du fameux pack. Les deux piliers, le droit et le gauche, viennent se lier au talonneur qui se trouve au milieu de la première ligne. Les joueurs passent leurs bras à l'intérieur ou extérieur de celui de leur coéquipier en le tenant par le maillot (au dos ou sur le côté). Derrière, les deux deuxièmes ligne font de même et viendront s'emboîter chacun entre un pilier et le talonneur. Enfin, les deux troisièmes ligne aile viennent sur l'extérieur des deux de devant, et le numéro 8, le centre, derrière. Le pack est placé, il ne reste plus qu'à pousser. 

À la suite d'une pénalité, quand on a choisi de jouer la mêlée, ou après un en-avant, l'arbitre ordonne le placement des deux pack face à face. C'est là que la mêlée fermée, ou ordonnée, peut débuter après les commandements de l'arbitre. Destinés à limiter la violence des chocs, ceux-ci se décomposent en trois temps. La "flexion", quand le pack fléchit pour se mettre quasiment à l'horizontale. La phase "touchez", lorsque les piliers doivent toucher avec leur bras extérieur l'épaule d'un adversaire et c'est ensuite que l'arbitre ordonne : "entrez". Les fauves sont lâchés, mais il y a des règles à respecter dans la mesure où la poussée doit être horizontale et la mêlée ne pas trop tourner, ce qui reste plus ou moins à l'appréciation de l'arbitre. 

À lire aussi
Le maillot de l'équipe Argentine de rugby Coupe du monde de rugby
France-Argentine : pourquoi surnomme-t-on les Argentins “les Pumas” ?

Le demi de mêlée, le numéro 9, doit alors introduire la balle tant que le regroupement est stable. La balle doit être introduite en largeur, droite et bien dans l'axe du couloir entre les deux premières ligne. C'est alors au talonneur de transmettre le ballon vers l'arrière avec le talon, jusqu'au numéro 8 qui tant que la mêlée avance, peut conduire l'ovale au pied. Si l'avancée s'arrête il faut alors que le jeu se développe par la sortie du ballon, directement par le 8 ou via le 9. 

Une mêlée forte pour masquer certaines faiblesses

Une fois les fondamentaux posés, qu'elle est donc l'avantage stratégique d'une bonne mêlée ? Lorsque le rugby était plus "libre", plus violent aussi il fait dire, des équipes pouvaient utiliser la force en mêlée pour gagner beaucoup de terrain, avant de lancer une attaque au ras ou au large. Mais c'est surtout un excellent moyen pour obliger l'adversaire à faire une faute et obtenir ainsi une pénalité. Beaucoup d'équipes un peu faibles dans le jeu de trois-quarts misent sur une mêlée féroce pour obtenir des points "faciles" ou des touches près des 22 mètres adverses. Pour peu qu'elles aient un buteur sûr et le match peu basculer en leur faveur. 

>
La mêlée argentine face aux All Blacks

En 2013, l'équipe d'Angleterre devenait championne du monde grâce à un pack surpuissant et un Jonny Wilkinson qui marchait sur l'eau. Lors d'une Coupe du monde très arrosée par la pluie, le XV de la Rose a pu bénéficier de sa puissance. Même si son jeu à la main n'était pas catastrophique, l'équipe de Clive Woodward comptait surtout sur Martin Johnson (le 4), Phil Vickery (3), Neil Back (7) ou encore la légende Lawrence Dallaglio (8). Dernièrement, les Argentins ont montré qu'avec une mêlée solide, on pouvait jouer les yeux dans les yeux avec les plus grands, y compris les All Blacks. 

Le point de départ du jeu d'ailiers

Mais attention, une grosse mêlée n'est pas l'apanage des "bourrins", les équipes au jeu plus élaboré ne peuvent se passer d'un pack XXL. La Nouvelle-Zélande, référence absolue du beau jeu, a sans doute l'une des deux meilleures mêlée du monde. Dominé dans la conquête, son adversaire est ainsi obligé de resserrer autour du regroupement et perd de sa couverture défensive au large. Les artistes peuvent alors mettre en oeuvre leurs combinaisons afin de profiter des décalages

Lors du prochain Mondial, la phase de jeu mythique du rugby sera certainement l'une des clés du succès final, surtout que le mauvais temps n'est pas qu'une hypothèse en Angleterre en septembre et octobre. Le XV de France, réputé de tout temps pour sa mêlée, devra en avoir encore une solide pour défier les ogres en la matière. Dans le groupe des Bleus, l'Italie et l'Irlande seront un bon test. Mais alors que l'on comptait le secteur de jeu comme une des rares certitudes des hommes de PSA, les dernières sorties laissent encore sceptiques. La montée en puissance physique en fin de préparation peut corriger en partie cette lacune. Pour les reste on alliera chauvinisme et croisement de doigts. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du monde de rugby Rugby Équipe de France de rugby
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779702803
Coupe du monde de rugby 2015 : la mêlée, pierre angulaire du rugby
Coupe du monde de rugby 2015 : la mêlée, pierre angulaire du rugby
DÉCRYPTAGE - Phase de jeu mythique du rugby, symbole des contacts de ce sport, la mêlée n'en reste pas moins très réglementée et stratégiquement primordiale.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/coupe-du-monde-de-rugby-2015-la-melee-pierre-angulaire-du-rugby-7779702803
2015-09-12 18:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ot9rjxL1n_3d0e1ltGjUWA/330v220-2/online/image/2015/0912/7779703621_l-equipe-de-france-en-melee.jpg