1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Après leurs désaccords, le basketteur Evan Fournier et Jean-Michel Blanquer se sont rencontrés
1 min de lecture

Après leurs désaccords, le basketteur Evan Fournier et Jean-Michel Blanquer se sont rencontrés

Près d'un mois après leurs désaccords sur la place de l'éducation physique et sportive dans l'enseignement, le basketteur Evan Fournier et Jean-Michel Blanquer se sont rencontrés ce dimanche 5 septembre .

Evan Fournier et Jean-Michel Blanquer se sont entretenus ce dimanche 5 septembre
Evan Fournier et Jean-Michel Blanquer se sont entretenus ce dimanche 5 septembre
Crédit : Capture d'écran twitter Evan Fournier
Romain Giraud

Près d'un mois après que le basketteur Evan Fournier a interpellé Jean-Michel Blanquer sur twitter en raison d'un désaccord sur la place de l'éducation physique et sportive à l'école, les deux hommes se sont finalement rencontrés ce dimanche 5 septembre pour échanger sur le sujet et trouver des solutions pour l'avenir de l'enseignement sportif. 

Tout a commencé 9 août dernier, quelques heures après les deux médailles d'or obtenues par les équipes de France de handball et de volley-ball, ainsi que l'argent en basket aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021, Jean-Michel Blanquer avait déclaré sur Europe 1 que ces trois disciplines étaient "très pratiquées dans les écoles" et que cela "montre que le système scolaire a beaucoup d'importance." Des propos qui avaient fait directement réagir l'international français. 

En effet, le joueur des New-York Knicks avait répondu au ministre de l'Éducation à travers plusieurs tweets, reprochant à ce dernier d'approprier la réussite des sports collectifs aux JO à la pratique de l'EPS : "Si mes coéquipiers et moi-même sommes arrivés à l'élite de notre sport c'est grâce aux associations sportives, aux bénévoles mais en aucun cas grâce à l'école", fustigeait-il. 

Mais l'ailier de 28 ans s'était également adressé directement et publiquement au ministre à travers une lettre ouverte dans Le HuffPost : "Monsieur le ministre de l’Éducation, (...) Aucun de mes coéquipiers ne peut aujourd’hui remercier l’Éducation nationale, déplorait le basketteur, ajoutant qu'"il est de mon devoir de vous tendre la main pour améliorer la considération et l’accès au sport dans nos écoles." Après un premier rendez-vous "constructif", les deux hommes ont en effet prévu de se revoir, à 3 ans des JO de Paris. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/