1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. 12e Transat Jacques Vabre : les skippers sont partis
2 min de lecture

12e Transat Jacques Vabre : les skippers sont partis

REPORTAGE - Les 42 bateaux engagés dans la 12e Transat Jacques ont quitté le Havre, direction Itajaï au Brésil.

Le départ de la 12e Transat Jacques Vabre a été donné dimanche 25 octobre au Havre
Le départ de la 12e Transat Jacques Vabre a été donné dimanche 25 octobre au Havre
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Frédéric Veille

Peu de vent dimanche 25 octobre au large du Havre pour le départ de la 12e édition de cette Route du Café, donné sous un beau soleil et dans un décor de carte postale. Mais la petite brise a fait des siennes au moment du coup de canon libérateur, scotchant les voiliers au large des falaises.

Et à la surprise générale, c'est le tandem Fabrice Amédéo et Éric Péron qui a tiré son épingle du jeu, le monocoque IMOCA Newrest-Matmut réussissant à franchir le premier la ligne de départ quelques secondes après le coup de canon. Après avoir fait route vers Étretat et une bouée contournée en premier par le Trimaran Macif de François Gabart et Pascal Bidégorry, les voiliers ont pris le large pour sortir de la Manche dans des conditions météo toujours aussi peu venteuses, ce qui ne sera pas le cas pour les jours à venir puisque une mer très formée avec des creux de 5 à 8 mètres est annoncée dès lundi midi.

"C'est vrai que les conditions s'annoncent difficiles", avait expliqué avant le départ Jean-Pierre Dick, triple vainqueur de l'épreuve. Lui comme de nombreux autres skippers ayant préféré que la direction de course diffère de quelques jours le départ pour éviter cette dépression. Mais la direction de course est restée ferme et a comme convenu donné le coup d'envoi de cette Transat Jacques Vabre.  "Je considère que ces bateaux sont conçus pour faire le tour du monde et donc aptes à affronter du gros temps et des creux de 6 mètres", a expliqué Sylvie Viant, la directrice de course.

Les plus véloces attendus dans une dizaine de jours au Brésil

Le plateau de la 12e édition de cette course bisannuelle est particulièrement riche cette année, avec quatre maxi-multicoques de la classe Ultime, quatre trimarans Multi50 (15,24 m), vingt Imoca (18,28 m) et quatorze monocoques Class40 (12 m environ). Les plus véloces comme le Sodebo Ultim' (31 m), mené par Thomas Coville/Jean-Luc Nélias sont attendus dans une dizaine de jours à Itajai, au sud du Brésil. Mais lors de cette course, tous les yeux seront cependant braqués sur les Imoca, qui n'ont jamais été aussi nombreux à prendre le départ d'une grande course, à un an du départ du Vendée Globe.

À lire aussi

Les amateurs de voile auront également un œil sur le classement des Multi 50 où est engagé Yvan Bourgnon qui fait équipe avec Gilles Lamiré (La French Tech-Rennes Saint-Malo). Quatre mois après la disparition de son frère Laurent, avec lequel il avait gagné cette course en 1997, Yvan Bourgnon espère honorer la mémoire de ce dernier en remportant la course. Enfin chez les Class40, la victoire se jouera sans doute entre Yannick Bestaven-Pierre Brasseur (Le Conservateur) et Nicolas Troussel-Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Elite).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/