3 min de lecture Education

Rentrée scolaire : la méthode Montessori prône l'autonomie

ÉCOLE ALTERNATIVE (2/3) - À l'occasion de la rentrée, retrouvez notre série sur les nouveaux systèmes d'éducation qui ont fait leurs preuves. Focus sur l'un d'entre eux : la pédagogie Montessori.

La méthode Montessori peut également être appliquée en maternelle
La méthode Montessori peut également être appliquée en maternelle Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Manon Labat
Manon Labat
édité par Marie Zafimehy

La méthode Montessori a fait couler beaucoup d'encre ces dernières années. Pédagogie alternative la plus célèbre en France, les écoles pratiquant ce système ne cessent d'éclore pour atteindre quelque 200 établissements dans l'Hexagone aujourd'hui. 

Une popularité telle que les professeurs de l'Éducation nationale viennent observer les méthodes Montessori pour intégrer certaines idées à leurs classes. The bilingual Montessori School of Paris, dans le XVIème arrondissement, en a déjà accueilli quelques-uns. Une bonne chose selon Laurent Levy, directeur de cette école, qui s'inspire est lui-même ouvert à d'autres méthodes d'apprentissage. 

"Je pense que c'est un plus qu'il y ait d'autres pédagogies alternatives qui puissent aider à changer le système éducatif", explique-t-il à RTL. "On a le droit de trouver d'autres techniques, d'autres manières de transmettre nos connaissances."

On ne peut pas imposer des principes à un enfant s'il n'est pas prêt à les recevoir

Laurent Levy, directeur de l'école The bilingual Montessori School of Paris
Partager la citation

Selon Laurent Levy, la méthode Montessori, qui vise à respecter le rythme de l'enfant, se résume de la manière suivante : "Aide-moi à faire seul". "On ne peut pas imposer des principes à un enfant s'il n'est pas prêt à les recevoir", justifie-t-il. Le but est de donner à l'enfant les moyens de réussir par lui-même.

The bilingual Montessori School of Paris accueille les élèves à 8h50. Les enfants choisissent ensuite eux-même l'activité à laquelle ils veulent participer jusqu'à 11h30.  "Je compare souvent ce moment à une ruche pleine d'abeilles, chacun vaque à ses occupations, travaille, manipule des objets, déroule des tapis de jeu et range le matériel quand bon lui semble." 

Ces activités peuvent être manuelles ou plus intellectuelles. "Un enfant peut par exemple apprendre à verser des graines d'un récipient à un autre, pour travailler sa gestuelle ou enrichir son vocabulaire avec des images, puis à l'aide de lettres rugueuses. Grâce à cette méthode, l'enfant intériorise le tracé de la lettre par le corps, et fait un premier pas vers l'école élémentaire", explique Laurent Levy. 

Ici, l'enfant ne travaille pas pour une note mais pour lui-même

Laurent Levy, directeur de l'école The bilingual Montessori School of Paris
Partager la citation

La valeur principale transmise aux enfants est la liberté de choisir. "Que l’enfant puisse s’épanouir et apprendre dans la joie, sans contrainte. Qu'il soit heureux de pouvoir apprendre", complète Laurent Levy. Pour cela, les enfants ne sont jamais notés, ni évalués. 

"Nous avons seulement un petit cahier, avec les présentations qui ont été faites par l'enfant, pour savoir ce qu’il a déjà réalisé", précise-t-il néanmoins. "Ici, l'enfant ne travaille pas pour une note mais pour lui-même. Notre objectif, c'est que l'élève puisse dire fièrement 'je sais compter, je sais réaliser'"

Selon la méthode Montessori, les enfants ne doivent pas être notés ni même évalués
Selon la méthode Montessori, les enfants ne doivent pas être notés ni même évalués

Laurent Levy est convaincu qu'avoir été scolarisé dans un établissement Montessori est un avantage. "Plusieurs PDG d'entreprises reconnues ont commencé dans des écoles Montessori dans leur jeunesse et ils ne s'en sortent pas trop mal aujourd'hui !"

L'école de Laurent Levy est une association à but non lucratif, auto-financée par les parents. "C'est une bonne chose, il n'y a pas de clivage entre les parents et la structure, on discute avec eux. Ils peuvent apporter quelque chose à l'école. Des parents musiciens, artisans, peuvent venir parler de leur activité aux enfants, leur montrer comment leur métier fonctionne." Le but c'est que les enfants et les parents soient rassurés.

Lire la suite
Education École Jean-Michel Blanquer
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants