4 min de lecture Agression sexuelle

Harcèlement de rue : que faire ?

Mains aux fesses, injures, sifflements... La plupart d'entre nous a déjà été victime de harcèlement de rue et de mains baladeuses. Voici quelques conseils pour réagir au bon moment.

Selon une étude, 100% des femmes ont déjà connu un harcèlement sexiste ou une agression sexuelle dans les transports en commun.
Selon une étude, 100% des femmes ont déjà connu un harcèlement sexiste ou une agression sexuelle dans les transports en commun. Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Charlotte Anglade
Journaliste RTL

Dégradant, humiliant et souvent traumatisant, le harcèlement de rue est un véritable fléau. Selon une étude du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) parue jeudi 16 avril, 100% des femmes qui prennent les transports en commun ont déjà subi au moins une fois dans leur vie du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle. L'étude a été menée auprès de 600 femmes de Seine-Saint-Denis et d'Essonne. Le harcèlement est donc devenu chose commune, mais ce n'est pas une raison pour le banaliser et pour ne pas le dénoncer haut et fort. Le problème, c'est que le dénoncer est souvent plus facile à dire qu'à faire.

Réagir au harcèlement ou à une agression sexuelle

Lorsqu'une personne nous harcèle, on a tendance à ne pas oser réagir. On ferme les yeux et on attend que tout s'arrête en priant malgré tout pour que quelqu'un intervienne. Malheureusement, l'intervention extérieure est rare et la plupart du temps, il faut prendre sur soi. Alors comment réagir ? Il ne faut tout d'abord pas se dire que l'on mérite ce qui nous arrive. Ce n'est pas parce que l'on a choisi de porter une jupe ou un décolleté plus plongeant que d'habitude qu'il est légitime de se faire siffler, interpeller ou même toucher. Dans ce cas-là, prenez votre courage à deux mains et réagissez ! La pire des choses est de ne rien faire. Cela ne fait que donner un sentiment d'impunité au harceleur. Il n'hésitera pas à recommencer. De plus, certains harceleurs ne se rendent pas compte que siffler une fille ou l'interpeller dans la rue s'apparente à du harcèlement, et non à de la drague. Il est toujours bon de le leur rappeler.

Une application nommée a même été créée pour que chacun, notamment les hommes, expérimente le harcèlement de rue. Lancée par le collectif Stop Harcèlement De Rue, elle est présentée comme la version française de l'application Yo, qui permet d'envoyer de simples "Yo" à ses amis pour les interpeller. L'utilisateur tombe dans le panneau et ajoute ses amis, avant qu'un certain Martin88 ne s'ajoute aux siens. L'utilisateur reçoit alors d'incessants et d'oppressants "Hé" sur son téléphone. Les "Hé" se transforment ensuite en "Hé, t'es trop bonne !", puis "Hé sale chienne, je t'ai dit que t'étais bonne !". Une bonne manière de donner un aperçu de ce que l'on peut vivre chaque jour, ou presque.

À lire aussi
Des femmes témoignent des abus qu'elles ont subis dans le milieu du tatouage MeToo
"Paye ton tattoo artist" : les victimes d'abus dans le monde du tatouage témoignent
>
Hé ! L'application qui simule le harcèlement de rue Date :

Garder son aplomb

Pour réagir, vous avez plusieurs techniques à votre disposition. La première est d'agir directement sur le harceleur en s'adressant à lui. Signifiez-lui clairement que vous ne vous laisserez pas faire et faites-lui comprendre que ce qu'il fait est dégoûtant et puni par la loi. Même s'il est difficile de ne pas s'emporter face à de tels comportements, évitez d'employer des insultes qui ne feraient qu'envenimer la situation au lieu de la clarifier. Employer le vouvoiement peut aussi permettre de poser des limites et faire comprendre à votre harceleur que vous n'entrerez pas dans son stratagème. Votre réaction sera également bien plus percutante si vous avez la possibilité que tout le monde vous entende. En général, le regard des autres est pesant pour une personne prise en flagrant délit. Vous verrez, vous vous sentirez tellement mieux après !

Attirer l'attention

Si vous n'avez pas assez d’aplomb pour dire les choses entre quatre yeux à votre harceleur, essayez d'attirer l'attention des personnes qui sont autour de vous. Criez, tapotez l'épaule de quelqu'un, enclenchez l'alarme d'une voiture en la bousculant... avec un peu d'espoir et d'insistance, quelqu'un viendra bien vous porter secours. Et si rien de tout cela n'est possible, ne vous laissez pas faire, dégagez-vous de la situation : changez de wagon, traversez la rue, entrez dans un commerce ou utilisez la bonne vieille méthode de la connaissance improvisée sur qui vous vous ruez. "Eh, tu te souviens de moi ? On s'était vus la dernière fois... Tu sais ?"

Depuis 2013, l'auteur de bandes dessinées Thomas Mathieu a monté Projet Crocodiles : un blog où il met en scène ces violences quotidiennes en dessinant des hommes aux apparences de crocodiles qui harcèlent des femmes. Ces femmes sont vraies. Le dessinateur s'est servi de leurs témoignages pour ses planches de dessin. Associé au collectif Stop Harcèlement De Rue, il y délivre aussi quelques conseils pour réagir de la bonne manière.

Projet crocodile
Projet crocodile Crédit : Projet Crocodiles

Oser partager votre expérience et la dénoncer

Malheureusement en France, le harcèlement de rue est encore une notion floue. Certains faits sont sévèrement punis par la loi : les injures (jusqu'à 22.500 euros d'amende et six mois de prison), l'exhibitionnisme (jusqu'à 15.000 euros d'amende et un an de prison), les mains aux fesses et les frottements (jusqu'à 75.000 euros d'amende et 5 ans de prison). Les sifflements ou les commentaires douteux ne le sont pas. Si vous êtes victime d'un délit puni par la loi, n'hésitez pas à vous rendre au poste de police le plus proche.
Si d'autres plaintes se joignent à la vôtre, ils finiront bien par attraper votre harceleur. Ceux-ci sévissent en général toujours dans le même périmètre. Si vous vous êtes fait siffler ou avez été victime de commentaires douteux, n'hésitez pas non plus à répliquer en restant poli pour éviter que les choses ne s’emballent. Cela pourrait devenir dangereux. En parler à son entourage peut aussi vous faire beaucoup de bien. Vous vous rendrez compte par la même occasion que vous êtes loin d'être la seule à être victime de harcèlement sexiste ou d'agression sexuelle et qu'il n'y a pas à avoir honte. Ce n'est pas vous le problème, ce sont eux !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression sexuelle Corps Fesses
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777395067
Harcèlement de rue : que faire ?
Harcèlement de rue : que faire ?
Mains aux fesses, injures, sifflements... La plupart d'entre nous a déjà été victime de harcèlement de rue et de mains baladeuses. Voici quelques conseils pour réagir au bon moment.
https://www.rtl.fr/girls/intime/harcelement-de-rue-que-faire-7777395067
2015-04-28 12:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OnP8pry5AXHsoYMkpiTzAQ/330v220-2/online/image/2015/0417/7777395864_000-par7863575.jpg