7 min de lecture Harry Potter

"Les Animaux Fantastiques 2" : les secrets du script que vous ne verrez pas au cinéma

ÉCLAIRAGE - Personnages cachés, sortilèges imprononcés... Le texte des "Crimes de Grindelwald" cache quelques intrigants bonus.

Credence et Nagini s'apprêtant à découvrir Irma
Credence et Nagini s'apprêtant à découvrir Irma Crédit : WB
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Comme à chaque sortie d'un film Les Animaux Fantastiques, les éditions Gallimard entreprennent - il n'y a pas de petits profits et la demande est toujours très forte - de sortir en livre le texte du film. Cela ne remplace pas un nouveau roman complet signé J.K. Rowling, certes. Mais cela permet aux fans de Harry Potter de faire durer le plaisir après la sortie du film tout en complétant l’étage de sa bibliothèque dédiés au monde des sorciers.

Le script d'un film n'est pas simplement la reproduction des dialogues entre les acteurs. On y trouve des notes du scénariste (ici J.K. Rowling elle-même) ou du réalisateur, des indications pour les costumes, les effets spéciaux, les décors... Sous la forme de didascalies, ces notes réservent parfois quelques surprises. 

RTL Super a lu en long, en large et en travers ce script officiel pour vous compiler ici ses secrets. Ces éléments ne remettent pas en cause l'intrigue vue à l'écran mais elle enrichit considérablement ces Crimes de Grindelwald. Patronymes célèbres, créatures, zones d'ombres, sortilèges... Voici de quoi satisfaire les fans les plus sérieux. Attention spoilers. 

À lire aussi
Ron, Harry et Hermione Harry Potter
Idées cadeaux Noël 2018 : notre sélection pour les fans de "Harry Potter"

À qui parle Nicolas Flamel ?

Après la scène durant laquelle Jacob et Nicolas Flamel observent la boule de cristal de l'alchimiste, ce dernier se précipite vers un placard. Dans celui-ci, on retrouve un artefact qui a sans doute fait vibrer les fans de la première heure de Harry Potter : la pierre philosophale. Mais ce n'est pas la précieuse gemme rouge que Nicolas Flamel utilise. Il sort un livre scellé par un enchantement. À l’intérieur, on trouve de nombreux portraits. Certains sorciers utilisent ces peintures pour communiquer les uns avec les autres. Il faut donc voir ceci comme une sorte de téléphone d'urgence des sorciers, un moyen de communication plus efficace que les chouettes. 

D'abord, le mage français panique en voyant que beaucoup de portraits sont vides, finalement il finit par s'entretenir avec une femme. Sa peau est noire mais ce n'est pas la présidente du ministère de la magie américain Seraphina Picquery que l'on a vu dans l'introduction du film. 

Le script nous apprend qu'il s'agit d'une professeure de l'école de magie américaine Ilvermorny, dans laquelle ont étudié Tina et Queenie Goldstein. Son nom est Eulalie Hickes. Aucune information sur le personnage n'a été divulguée sur Pottermore ou par J.K. Rowling elle-même. Elle est jouée par l'actrice américaine Jessica Williams, chroniqueuse du Daily Show aperçue dans la saison 3 de Girls. Ce CV pourrait signifier un rôle plus important dans un prochain film...

Est-ce vraiment Minerva McGonagall ?

Il s'agit de l'une des contradictions du film. À deux reprises, lors d'une scène à Poudlard et lors d'un flash-back, on peut voir le professeur McGonagall. Le problème, pour les plus orthodoxes des fans, est que cette enseignante, incarnée dans la série initiale par Dame Maggie Smith, n'est pas censée être née à l'époque du film. Minerva McGonagall est née le 4 octobre 1935 et elle ne serait devenue professeur qu'en 1956 après deux ans au ministère de la Magie. Or... le film se passe dans les années 30. 

Certains fans ont alors avancé qu'il pourrait s'agir d'un autre membre de la famille McGonagall, la mère de Minerva (Isobel), une tante ou une cousine. Malheureusement, le script officiel contredit cette tentative de rationalisation. Il s'agit bien de "Minerva McGonagall jeune". Il faudra donc que J.K. Rowling et David Yates, le réalisateur, s'expliquent auprès des fans sur cette première grande incohérence. 

Les nouveaux sortilèges

Bien entendu, Les Crimes de Grindelwald comprenait une bonne volée de sortilèges. Le public a retrouvé certains sorts bien connu comme "Accio", "Lumos" ou "Avada kedavra" et son flash vert mortel. Mais le film s'est aussi autorisé un peu de créativité. Certains sorts étaient ce que J.K. Rowling appelle de la "magie imprononcée". nous pouvions voir les effets sans connaître l'incantation. Mais le script en dit plus sur ces charmes.

"Appare vestigium" est un sort d'Empreinte. Newt Scamander l'utilise pour faire apparaître des scènes du passé sous la forme d'une poudre dorée. La magie météorologique a eu deux nouveaux sorts dans ce film : "Ventus" et "Nebulus". Le premier est utilisé par Newt pour créer une bourrasque de vent puissante. Le second permet à Dumbledore d'invoquer un océan de brume dans les rues de Londres. 

Newt utilise aussi un sort de traçage pour qu'un objet retrouve son propriétaire. L'incantation est "Avensegium" et il permet à nos héros de retrouver la trace de Tina grâce à la plume du chapeau de Yusuf Kama. Lors du flash-back de la jeunesse de Leta Lestrange, la jeune sorcière de Serpentard, âgée de 13 ans, utilise le maléfice "Oscausi" pour sceller la bouche d'une de ses camarades. Le script révèle aussi le nom des bracelets qui sont imposés à Albus Dumbledore par le ministère. Il s'agit de bracelets "admoniteurs", ils permettent aux autorités de connaître tous les sortilèges produits par celui qui les porte.

Enfin, beaucoup de théories encadrent le sortilège utilisé par Gellert Grindelwald lors de la bataille finale. Pour se protéger des Aurors venus l'arrêter, le mage crée un cercle de flammes bleutées autour de lui. Ceux qui sont convaincus par son discours et souhaitent le suivre peuvent passer au travers du feu. Les autres sont carbonisés. Il ne s'agit pas d'une ligne d'âge ou du feu bleu de la Coupe de feu du quatrième film Harry Potter, même si la couleur et la capacité du sort à trier les individus selon un certain profil est sans doute volontaire. 

Il ne s'agit pas non plus du "Feudeymon", sort malfaisant qui transforme sa baguette en lance-flamme et en animaux incandescents comme dans Harry Potter et les Reliques de la mort. Le script des Crimes de Grindelwald explique que ce sort a bien un nom : "Protego Diabolica". Une synthèse très efficace d'autres sortilèges bien connus.

Les créatures du film

Qui dit Animaux fantastiques, dit nouvelles créatures. La plupart sont présentées par les personnages mais d'autres apparaissent sans que Newt n'ait toujours le temps d'en parler. Le premier qui apparaît dans le film est en laisse avec un masque façon Le Silence des Agneaux. Petit, il attaque l'Auror allemand Spielman dans le carrosse pénitentiaire de Grindelwald. D'après les textes du script, il s'agit d'un bébé Chupacabra. Il s'agit d'un monstre appartenant au folklore de l'Amérique latine revu et corrigé par J.K. Rowling.

Jacob rencontre aussi très brièvement un oiseau que Newt a baptisé Patrick. Il s'agit d'un Augurey, un phénix irlandais inoffensif mais peu apprécié car certains l'associent à un présage de mort. Dans le monde de J.K. Rowling, une plume d'Augurey enchantée, nommée plume d'Acceptation, note automatiquement dans un registre de Poudlard le nom de tous les enfants-sorciers qui naissent. C'est grâce à elle que l'école envoie des lettres à ses futurs étudiants à leurs 11 ans. 

Le cirque Arcanus propose aussi son lot de créatures : des demi-elfes, demi-trolls... Credence libère même une armée de minuscules dragons qui sèment le chaos dans le cirque pendant la prestation de Nagini. Ils ont un nom : les Dragfeu.

Qui sont les personnages secondaires ?

Un certain nombre de noms sont aussi révélés dans le script alors qu'ils sont tus dans le film. Lors de l'audience de Newt pour renouveler son passeport magique, le magizoologiste est accompagné de son frère Theseus. Il rejoint une pièce avec trois hommes : Torque Travers (décrit comme "dur, animé d'un esprit mauvais"); Arnold Guzman, un sorcier américain et Rudolph Spielman tout juste remis de l'évasion de Grindelwald. 

Les noms des disciples de Grindelwald sont aussi listés : Nagel, Krall, Carrow, Abernathy, Krafft, Krall et Rosier. Krall est tué par le sort "Protego Malefica" dans la scène finale. Vinda Rosier est la plus fervente supportrice de Grindelwald. La famille Rosier est bien connue des fans puisque l'on compte des liens avec les familles Black, Tonks, Lestrange et Malfoy. La mère de Bellatrix Lestrange, Andromeda Tonks (mère de Nymphadora) et Narcissa Malfoy était Druella Rosier. Evan Rosier était un Mangemort, un supporter de Voldermort. Minette Rosier fut l'une des femmes de Corvus Lestrange Sr. et la mère de Corvus Jr, le demi-frère de Leta. 

Abernathy est le fonctionnaire du ministère américain de la Magie qui a aidé Grindelwald à s'échapper. L'autre nom bien connu est Carrow. La femme qui tue un jeune enfant froidement à Paris dans les Crimes de Grindelwald est une ancêtre d'Amycus et Alecto Carrow, les professeurs tortionnaires de Harry Potter et les Reliques de la Mort

Deux autres noms sont cités et pourraient revenir dans la suite des Animaux Fantastiques. Tycho Dodonus, tout d'abord, l'homme qui a rédigé la prophétie qui semble évoquer Credence. À plusieurs reprises Les Prédictions de Tycho Dodonus émergent dans les dialogues. Mais nous savons combien J.K. Rowling aime se moquer des sciences divinatoires. Il ne faudrait pas trop y prêter attention. 

L'autre nom, ou plutôt titre, intéressant est celui donné à la femme qui se noit avec le bébé échangé par la jeune Leta Lestrange. La femme est décrite comme "la tante de Credence". Cela indique plusieurs éléments : que ce n'était pas une nounou ou la mère de Credence qui est morte. Ce personnage peut toujours surgir dans l'intrigue. De plus cette tante dit : "Irma, ils veulent que l'on mette les gilets de sauvetage". Cela suppose que la demie-elfe Irma et cette tante se connaissaient. Peut-être que la famille de Credence est une famille de sorcier et qu'Irma s'était confiée...

Les différences entre le script et le film

Le texte du film et ses descriptions collent souvent avec exactitude avec ce que l'on voit au cinéma. On remarque cependant quelques petites modifications. Rien de fondamental, mais tout de même. Tout d'abord, la description de l'Épouvantard de Leta Lestrange, cette créature qui prend la forme de sa peur la plus profonde, est différente. Sur le papier comme sur le film, Leta perçoit le même événement : la mort du jeune Corvus son demi-frère. Dans le film, on peut voir un drap blanc lesté d'un poids mystérieux (en réalité le corps de l'enfant) tomber lentement. Les camarades de classe de la jeune sorcière ne peuvent pas vraiment comprendre ce dont il s'agit et la jeune Leta reste pétrifiée. 

Le script décrit la scène différemment : "Leta s'avance. L'Épouvantard se transforme et les rires s'évanouissent aussitôt. Une lumière verte se reflète sur les visages horrifiés. On voit une ombre avec une minuscule main humaine. Leta laisse échapper un sanglot et quitte précipitamment la salle". Cette version horrifique plus directe et glauque a été abandonnée au profit d'un mystère quasi poétique. 

L'autre différence est aussi purement esthétique. Le sortilège de Grindelwald, "Protego Malefica", n'est pas censé produire des flammes bleues mais des flammes noires. David Yates aurait gagné en style avec ce choix mais le noir dans une scène nocturne aurait certainement manqué de panache visuellement. Il a donc opté pour le bleu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harry Potter Fil Super JK Rowling
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795628856
"Les Animaux Fantastiques 2" : les secrets du script que vous ne verrez pas au cinéma
"Les Animaux Fantastiques 2" : les secrets du script que vous ne verrez pas au cinéma
ÉCLAIRAGE - Personnages cachés, sortilèges imprononcés... Le texte des "Crimes de Grindelwald" cache quelques intrigants bonus.
https://www.rtl.fr/culture/super/les-animaux-fantastiques-2-les-secrets-du-script-que-vous-ne-verrez-pas-au-cinema-7795628856
2018-11-19 18:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wagIOjc5gR7fL2E21HYAYQ/330v220-2/online/image/2018/1119/7795632434_credence-et-nagini-s-appretant-a-decouvrir-irma.jpeg