7 min de lecture Harry Potter

"Les Animaux Fantastiques 2" : il faut que l'on parle des révélations finales

SPOILERS - "Les Crimes de Grindelwald" est un film très dense et naturellement un certain nombre de secrets gardés par J.K. Rowling y sont dévoilés.

Johnny Depp dans le rôle de Gellert Grindelwald
Johnny Depp dans le rôle de Gellert Grindelwald Crédit : WB
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Commençons par un petit message de prévention : nous allons parler des ultimes scènes du deuxième volet des Animaux Fantastiques : les Crimes de Grindelwald. Clairement, si vous n'avez pas encore vu le film et que vous ne voulez rien savoir de l'intrigue, nous vous conseillons de faire demi-tour très rapidement. Vous pouvez faire un tour vers notre critique garantie 100% sans spoilers pour savoir si vous devez réserver votre place de cinéma. 

Si vous sortez de votre séance en revanche, vous êtes peut-être confus, choqué, abasourdi, surpris ou... en deuil. Il faut dire que la deuxième moitié du film enchaîne les révélations tonitruantes et les arcs narratifs des nombreux personnages s'entrechoquent.

Le premier film Les Animaux fantastiques se terminait par une découverte de taille : le grand méchant n'était pas en réalité Percival Graves joué par Colin Farrell mais bien Gellert Grindelwald (incarné par Johnny Depp) qui avait pris l'apparence du chef des Aurors américains. Un doute subsistait aussi sur la mort définitive ou non de Credence (Ezra Miller) qui finalement a survécu. C'était un peu tout. Les Crimes de Grindelwald accélère le tempo.

Credence n'est pas Corvus Lestrange Jr.

Une grande partie de l'intrigue du film concerne l'ascendance de Credence (Croyance) Barebone, le personnage incarné par le fan de Harry Potter et figure de la mode Ezra Miller. Dans le premier film on apprenait que sa mère adoptive, l’acariâtre Mary Lou Barebone n'était pas la mère biologique de Credence

À lire aussi
Hagrid et Harry Potter dans "Harry Potter et les Reliques de la Mort" États-Unis
"Harry Potter" : l'attraction Hagrid à Orlando fermée à cause d'abeilles

Le jeune homme qui vit avec un Obscurus, cette force magique parasitaire destructrice qui a manqué de rayer New York de la carte, part donc à la recherche de ses origines. Tout au long du film, il est sous-entendu que Credence pourrait être le demi-frère perdu de Leta Lestrange (Zoë Kravitz). Les deux partageraient le même père : Corvus Lestrange Senior. Cela correspondrait à une prophétie

Plusieurs personnages pensent qu'il est ce fameux Corvus Lestrange Junior. Albus Dumbledore tout d'abord, puisqu'il espère que Credence, en découvrant l'existence d'une sœur, pourrait être amené vers la paix intérieure et donc la destruction de son Obscurus. C'est pour cela qu'il envoie Newt Scamander en mission à Paris. 

Yusuf Kama, un autre demi-frère de Leta mais du côté de leur mère (Laurena Kama), pense aussi que Credence est le jeune Corvus. Son père a d'ailleurs demandé à Yusuf de tuer l'héritier Lestrange par un Serment inviolable réalisé sur son lit de mort. Tout au long des Crimes de Grindelwald, Yusuf tente de traquer Credence pour réaliser cette promesse.

Aurelius Dumbledore ?

Mais Leta Lestrange révèle dans le dernier tiers du film la vérité. Enfant, elle a voyagé à bord d'un bateau avec Corvus Jr. en direction des États-Unis. Excédée par la place de son frère et ses cris permanents, elle échangea son frère avec un autre bébé, le temps d'une nuit, pour être au calme. Cette nuit-là, le bateau fit naufrage et finalement Leta et sa nounou ne purent que sauver l'enfant échangé, laissant le véritable Corvus Jr. se noyer dans les eaux glaciales de l’Atlantique. Ce souvenir et la culpabilité furent tellement traumatiques que l'image du bébé chutant vers les abysses constitue l'Épouvantard de la jeune étudiante de Serpentard pendant un cours de Défense contre les forces du mal. 

À la toute fin du film, Credence s'échappe avec Gellert Grindelwald qui lui promet de lui révéler sa véritable identité. Appâté, le jeune homme le suit malgré les événements du premier film. On retrouve les alliés de Grindelwald au château de Nurmengard, leur quartier général caché dans les montagnes autrichiennes. Là, Gellert Grindelwald fait trois cadeaux à Credence. D'abord, une baguette magique afin de mieux contrôler ses pouvoirs et les canaliser. Le jeune homme devra sans doute suivre des cours de sorcellerie en accéléré puisqu'il n'a pas suivi sa scolarité à Poudlard ou Ilvermorny, l'école de magie américaine. 

Ensuite, il lui montre que l'oisillon qui est à côté de lui est en réalité un phénix. Ce qui nous emmène à la troisième "révélation", Gellert Grindelwald explique - et il tient cela de Dumbledore - que la famille du célèbre professeur de Poudlard a toujours eu un lien étroit avec ces oiseaux de feu et que Credence serait en réalité un frère d'Albus, un certain Aurelius Dumbledore

Cette révélation a toutes les apparences d'une énième manipulation de Gellert Grindelwald qui cherche un pion pour détruire son grand rival Albus Dumbledore sans avoir à se mouiller. En effet, Gellert ne peut lutter lui-même contre Dumbledore à cause d'un enchantement et il cherche depuis le premier film à contrôler la puissance d'un Obscurus. Dans le premier volet, il pensait que c'était une petite fille avant de découvrir qu'il s'agissait de Credence. Si Gellert avait eu connaissance d'un frère caché chez les Dumbledore, il aurait cherché bien plus tôt un garçon de l'âge de Credence... 

Le pacte de sang

Pour l'heure la relation entre Gellert Grindelwald et Albus Dumbledore reste très implicite. On sait d'une interview de J.K. Rowling que le futur directeur de Poudlard est homosexuel et qu'il a été séduit par le message politique et la personne de Gellert dans ses jeunes années. 

Dans Les Crimes de Grindelwald, Dumbledore insiste à plusieurs reprises sur le fait qu'il ne "peut pas agir contre Grindelwald". Il le dit aux agents du Ministère de la Magie et à Newt avant de l'envoyer en mission à Paris. Le chef du bureau des Aurors, visiblement contrarié, confronte Dumbledore à un souvenir de jeunesse. On peut le voir regarder intensément Grindelwald. "Vous étiez comme des frères avec Grindelwald", lui assène-t-il dans son bureau à Poudlard. Et Dumbledore de corriger : "Oh, nous étions plus que des frères"

Ceux qui attendaient une explicitation du rapport amoureux entre les deux personnages devront faire preuve de patience. Dumbledore n'allait pas cependant avouer avoir des sentiments pour l'Adolf Hitler du monde des sorciers devant des responsables gouvernementaux...  Il faudra attendre une confrontation entre Albus et Gellert pour en savoir plus. 

Une scène permet cependant de valider l'existence de ce sentiment profond entre les deux hommes. Face au miroir du Rised, artefact magique qui montre à celui qui le regarde ses plus profonds désirs, Albus voit Gellert Grindelwald et une scène en particulier. Adolescents, les deux jeunes sorciers se sont unis grâce à un pacte de sang. Deux gouttes de leur sang sont unies dans un mystérieux médaillon que Gellert Grindelwald porte en permanence sur lui. 

Cet enchantement est probablement un pacte de non-agression qui empêche l'un d'agir contre l'autre. C'est pour cela que Dumbledore envoie Newt à Paris et que Grindelwald tente de tourner Credence contre Dumbledore. Après la gigantesque bataille finale au cœur du cimetière du Père-Lachaise, Newt retrouve le médaillon dérobé par l'un de ses Niffleurs. Obsédé par les objets brillant, la créature magique a réussi à subtiliser le bijou à Grindelwald. "Est-ce que vous pouvez le détruire ?, demande alors en conclusion Newt à Dumbledore. "Je peux essayer", lui répond-il. Cette entreprise sera certainement présente dans le troisième film des Animaux Fantastiques

La mort de Leta Lestrange

Comme Colin Farrell, Zoë Kravitz quitte la grande famille des films Les Animaux Fantastiques après un seul long-métrage. Son personnage connait plusieurs scènes importantes, plusieurs flash-back sur son passé et la résolution complète de son arc narratif. La disparition de Leta Lestrange, que l'actrice incarne admirablement, fera certainement grincer des dents tant on aurait aimé en vouloir plus. Mais sa mort est d'autant plus signifiante que son personnage était attachant. Bravo donc pour le courage J.K. Rowling.

Lors de la bataille finale au Père-Lachaise, Leta Lestrange affronte Gellert Grindelwald après lui avoir fait croire qu'elle serait tentée de le suivre. Son premier sort est contré par le mage et sa baguette de Sureau mais son deuxième maléfice parvient à toucher la sorcière française Vinda Rosier. Le crâne que Gellert Grindelwald possédait pour lire dans l'avenir à la manière d'un narguilé est brisé ce qui provoque une tempête de flammes bleues. Leta regarde alors dans la direction de son vieil ami Newt et de son fiancé Theseus en lançant un ultime "Je vous aime" avant d'être calcinée par le feu magique

La mort de Leta provoque une scène déchirante entre Newt et son frère après la bataille finale et est confirmée par notre héros auprès de Dumbledore dans la conclusion du film.

La trahison de Queenie

La dernière surprise provient de la plus douce, fragile et délicate sorcière de notre bande de héros : Queenie Goldstein. La jeune femme montre un tout autre visage lors de cet deuxième film. Obsédée par l'idée de pouvoir se marier à Jacob qui est un moldu, elle enchante ce dernier pour l'épouser au Royaume-Uni là où la loi magique permet ces unions entre sorciers et non-sorciers (contrairement aux États-Unis). 

Newt décide donc de lever le charme de Queenie et le couple se dispute. Jacob ne veut pas se marier puisqu'une telle union ferait prendre un risque à Queenie et surtout il aimerait pouvoir donner son consentement sans être prisonnier d'un envoûtement. Queenie trouve que Jacob n'est pas assez courageux. Queenie, visiblement instable, lit dans les pensées (un don naturel qu'elle a du mal à contrôler) de Jacob et entend qu'il la traite de "folle". "Mais je ne l'ai pas dit", se défend-il. Trop tard, Queenie se téléporte au loin à la recherche de sa sœur Tina avec laquelle elle s'est aussi disputée préalablement.

Au milieu de l'intrigue, Queenie rencontre Vinda Rosier et Gellert Grindelwald. Ils ne la menacent pas et se montrent courtois et patients avec elle. Ils lui expliquent que lorsque les sorciers n'auront plus à se cacher elle pourra vivre son amour au grand jour. Perdue mais pleine d'espoir, elle se fait séduire par ce message. Au moment de choisir Jacob, Newt et Tina ou de rejoindre les rangs de Gellert Grindelwald à la fin du film, Queenie choisit Grindelwald. Jacob tente de la retenir. Queenie perd son sang-froid et Jacob finit par lui dire pour de bon quelle est "folle". Le mot de trop. Queenie traverse alors le cercle de flammes bleues de Grindelwald censé faire le tri parmi ses soutiens. Pendant une seconde, on pense que Queenie va être consumée avant de finalement passer de l'autre côté... 

Pourra-t-elle être sauvée dans les prochains films ? Ses talents de légilimancienne (télépathe) lui permettront-ils de voir dans les noirs desseins de Grindelwald ? Il faudra attendre les prochains films pour en avoir le cœur net.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harry Potter Fil Super Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants