3 min de lecture Cinéma

"Jurassic World" : Chris Pratt, le nouveau Harrison Ford

Après quelques années de galères, l'acteur de 35 ans explose au cinéma avec des rôles dans "Les Gardiens de la Galaxie", la série "Parks and Rec" ou "Jurassic World". Il est le nouveau héros familier que le public adore.

>
Jurassic World - Bande-Annonce Officielle 2 VOST [HD] [Au cinéma le 10 juin] Crédit Média : Universal Pictures France | Date :
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Il suffit de voir l'attitude des journalistes (et des fans) envers Chris Pratt pour comprendre que l'acteur de 35 ans est en passe de devenir une star à Hollywood. À la sortie de la conférence de presse parisienne de Jurassic World, fin mai, à l'hôtel Bristol, nombreux sont ceux à abandonner tout professionnalisme pour se ruer vers Chris Pratt et lui demander un autographe ou une photo. Simple et sympathique, le comédien se plie avec bonne humeur aux requêtes.

Sa prestation dans Jurassic World (au cinéma le 10 juin), où il interprète avec brio Owen le héros-aventurier-dompteur de dinosaures, a plu aux critiques et n'est pas sans rappeler celle de Harrison Ford dans Indiana Jones. Que ce soit dans la franchise Jurassic ou dans celle des Gardiens de la Galaxie, Chris Pratt interprète le même genre de héros classique très américain, à la fois macho, brut de décoffrage, drôle et charmant... La comparaison s'arrête là car la carrière d'Harrison Ford est ce qu'elle est. Celle de Chris Pratt en est à ses prémices. Mais il semblerait que l'Amérique ait retrouvé un héros familier, simple, à travers qui le public s'émerveille.

Il peut jouer et joue les mêmes rôles qu'Harrison Ford mais je crois qu'il est bien plus drôle

Colin Trevorrow
Partager la citation

Chris Pratt a été adoubé par Steven Spielberg et Colin Trevorrow, le réalisateur du nouvel épisode de la franchise, ne tarit pas d'éloges sur son acteur. "Je crois qu'il est le Chris Pratt de votre génération, a-t-il confié à RTL.fr. Harrison Ford est une énorme star de cinéma. Je crois qu'il (Chris Pratt) se fera sa propre place. Il peut jouer et joue les mêmes rôles qu'Harrison Ford mais je crois qu'il est bien plus drôle que son aîné. Il me semble différent et ce n'est pas dit qu'on pourra les ranger dans le même sac." Chris Pratt aurait bel et bien décidé de marcher sur les traces de Ford. Il part grand favori pour incarner le célèbre Indiana Jones dans un nouvel épisode confirme de la franchise. 

Drôle, le comédien originaire du Minnesota l'est indéniablement dans la plupart de ses films ou séries (Gardiens de la Galaxie, Jurassic World, Parks and Recreation, La Grande aventure Lego etc.) mais aussi dans la vraie vie. Durant cette conférence de presse, il ne cesse de faire le pitre. Il s'est d'ailleurs excusé d'avance pour toutes les bêtises qu'il pourrait dire ou faire pendant la promotion de Jurassic World.

Un pitre mal dans sa peau

À lire aussi
Festival de Cannes 2019 : l'actrice italienne Monica Bellucci People
Monica Bellucci déclare son amour à la France qui lui "donne toute cette affection"

En trente minutes, il a conquis tous les journalistes présents par ses blagues et ses mimiques. Il fait exprès de répondre laconiquement aux questions, vide deux bouteilles de Perrier d'une traite et mime la traduction française des réponses avec des expressions animales. "J'adore comment les réponses sonnent en français. C'est mieux qu'en anglais", se justifie le gaillard aux larges épaules, qui a travaillé dur pour obtenir une telle carrure.

Le jeune homme a pesé jusqu'à 136 kilos, victime d'un effet yo-yo, engendré par différents rôles, mais aussi d'un certain mal-être, comme il l'a confié au magazine Men's Health. Son début de carrière (comme celui de Harrison Ford d'ailleurs qui avait abandonné le cinéma pour devenir charpentier) fut extrêmement difficile. Le jeune homme a enchaîné les auditions ratées (Avatar, Star Trek, G.I. Joe, Tron : Legacy) avant de se faire remarquer dans la série Park and Rec et le film Zero Dark Thirty.

Indésirable au casting des "Gardien de la Galaxie"

Même le réalisateur James Gunn ne voulait pas de lui dans Les Gardiens de la Galaxie parce qu'il était trop gros, rapporte le site américain The Daily Beast. Sarah Finn, la directrice de casting de tous les films Marvel, a dû insister auprès du cinéaste qui a finalement accepté de lui faire passer l'audition... et l'a adoré. Quelques kilos en moins (et beaucoup de muscles) plus tard, Chris Pratt campe Peter Quill/Star Lord dans Les Gardiens de la Galaxie, une sorte de Han Solo (on en revient toujours à la même comparaison) de l'univers Marvel. 

Reste à savoir si Chris Pratt s'éloignera des rôles de blockbusters pour emprunter d'autres chemins. Colin Trevorrow n'en doute pas. "C'est une star du cinéma mais pas que, a-t-il confié à RTL.fr. Cette humanité que l'on ressent dans le personnage de Chris Pratt, je n'aurais pas pu l'obtenir avec un acteur qui a juste des gros muscles." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Super-héros Fil Super
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants