1 min de lecture Rihanna

VIDÉO - Rihanna : les internautes choqués mais emballés par son nouveau clip

La chanteuse a publié jeudi 2 juillet le clip de son morceau "Bitch Better Have My Money". Une vidéo qui fait déjà beaucoup parler. Attention, certaines images peuvent choquer.

>
Le clip de Rihanna "Bitch Better Have My Money"
Alice Beckel
Alice Beckel

Avec plus de 47 millions de followers sur Twitter le moindre fait et geste de Rihanna déclenche automatiquement une vague de commentaires. Mais la star barbadienne a provoqué un raz-de-marrée de réactions en postant le clip très sanglant de Bitch Better Have My Money, jeudi 2 juillet. Dans une production de sept minutes digne d'Hollywood Rihanna se glisse dans la peau d'une femme trahie prête à tout et surtout au pire pour récupérer son argent. Un scénario violent qui a à la fois captivé et choqué les internautes

Certains twittos se demandent si les nombreuses scènes de nudité et de violence sont compatibles avec les médias télévisuels. Plusieurs d'entre eux évoquent déjà la censure probable du clip. 

Les âmes sensibles ne peuvent pas se plaindre, soulignent certains internautes. Les avertissements sont affichés au début de la vidéo. Ils étaient prévenus. D'autres fans ne comprennent même pas en quoi le nouveau clip de Rihanna est outrancier. Le clip de Rihanna est violent ? Pas plus que les séries policières ou d'épouvantes qui passent en boucle sur nos chaînes de télévision pour @Quavious_Dave. 

Mais le verdict des pouces déployés sur la plateforme YouTube pour juger les vidéos est sans appel : 95.000 votes positifs contre seulement 4.500 votes négatifs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rihanna Polémique Clip
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants