1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Rock en Seine : Muse, Amy Winehouse, Oasis... Ils ont marqué le festival
3 min de lecture

Rock en Seine : Muse, Amy Winehouse, Oasis... Ils ont marqué le festival

Amy Winehouse annule son concert, les frères Gallagher du groupe Oasis se disputent en coulisses et dissolvent le groupe, la musique électro débarque avec The Chemical Brothers... Retour sur les événements marquants des précédentes éditions du festival.

Le chanteur Matthew Bellamy, leader du groupe Muse, met le feu à Rock en Seine en 2004
Le chanteur Matthew Bellamy, leader du groupe Muse, met le feu à Rock en Seine en 2004
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Le rock revient à Paris ce week-end. La 12e édition du festival Rock en Seine s'ouvre ce vendredi 22 août avec des artistes rares cette année et une programmation pointue. En onze années, l'événement s'est agrandi, a pris du poids dans la longue liste des festivals d'été jusqu'à en devenir l'un des plus importants de la saison.

Toutes ces éditions ont été jalonnées d'épisodes marquants, certains plus appréciables que d'autres, à commencer par le show mémorable de Muse en 2004.

2004 : Muse met le feu à Rock en Seine

Pour sa deuxième édition, le festival du parc de Saint-Cloud s'offre une programmation séduisante. L'une de ses têtes d'affiche n'est autre que le groupe Muse. Le même trio britannique qui aujourd'hui rempli le Stade de France et qui a vendu plus de 20.000 millions d'albums dans le monde (leur dernier disque The 2nd Law paru en 2012 s'est vendu à 450.000 exemplaires en France.)

En 2004, les musiciens menés par le leader Matthew Bellamy viennent présenter leur 3e album, Absolution, dans le cadre de leur tournée du même nom. Un concert mémorable par les envolées vocales et le charisme du chanteur-guitariste, son piano futuriste ou encore les effets de scène. Les fans se souviennent de ce fameux lancé de ballons remplis de plumes explosés en plein vol. 

2004 : l'arrivée de l'électro avec The Chemical Brothers

À lire aussi

La même année, dès la deuxième édition, le festival veut élargir sa programmation rock et s'ouvre à d'autres genres musicaux. Les festivaliers ont pu assister au concert du Jamaïcain Mr.Vegas et son style reggae dance-hall, à la prestation de rap américain du célèbre groupe The Roots, mais surtout à environ une heure de musique électronique instrumentale

Les Chemical Brothers inaugure ce genre à Rock en Seine. Les deux musiciens anglais surfent sur la vague du "big beat", dans la même veine que Fat Boy Slim et The Prodigy. Leurs jeux de lasers impressionnants cadencés par des rythmiques électroniques live ont sans aucun doute marqué les festivaliers.  

2006 : Radiohead, un moment "magique"

C'est l'un des meilleurs moments du festival selon son fondateur et directeur. Le groupe Radiohead était l'une des têtes d'affiche de l'édition 2006 et a laissé un souvenir mémorable à François Missonnier. Dans une interview accordée au site Villa Schweppes en 2012, il qualifie ce concert de "petit moment magique". 

Les cinq membres du groupe rock légendaire, guidé par Thom Yorke, sont particulièrement difficiles à programmer en festival. Leur venue dans le parc de Saint-Cloud a donc provoqué une envolée des ventes de billets. Certains médias ont parlé non pas d'un concert "ni de performance" mais d'un "show grandiose", comme le site We Love Music. Les interprètent de Creep ont su laisser un souvenir indélébile en clôturant les deux heures de spectacle en beauté avec Karma Police

2008 : Amy Winehouse annule sa venue

C'est l'un des événements qui a marqué le festival, mais négativement cette fois. En 2007, la chanteuse soul à la voix exceptionnelle devait y interpréter ses titres les plus emblématiques comme Back to black ou Rehab. Mais Amy Winehouse a fait faux bond à ses fans pour des raisons de santé. 

En tête d'affiche de la deuxième journée, la prestation de la chanteuse britannique a été remplacée par un prolongement du concert de Justice et le passage du rappeur The Streets sur la Grande Scène. Le chanteuse est décédé quelques années plus tard, en juillet 2011.

2009 : Les frères Gallagher se battent en coulisses

C'est un autre souvenir tristement célèbre du festival. En août 2009, alors que le public attend avec impatience et trépignent de voir jouer Oasis, la voix du micro annonce la mauvaise nouvelle : les frères Gallagher, leaders de la formation, se sont battus en coulisses. 

L'événement mène à la dissolution du groupe quelques semaines plus tard avec le départ de Noel Gallagher. Oasis ne s'est plus jamais produit sur scène depuis. Un nouveau nom a été donné au groupe après le départ de Noel, sous le nom de Beady Eye. Le frère rebelle a lui entamé une carrière solo.

Espérons que cette année, les organisateurs et les festivaliers n'auront pas à faire face à ce genre de mauvaises surprises et qu'ils pourront savourer des concerts exceptionnels tout le week-end. Si les pass 3 jours sont épuisés, il reste encore quelques places pour chaque journée individuellement, pour la somme de 49 euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/