2 min de lecture Jazz

Quand une chanson populaire devient standard de jazz

Billie Holiday, Diana Krall, Catherine Russel, Dave Brubeck, Bill Evans, Miles Davis, les plus grands noms du jazz ont régulièrement puisé dans le répertoire populaire des titres qui allaient devenir des standards du genre. Spécialité américaine ? C'est le thème de l'émission de Jean-Yves Chaperon, ce dimanche 24 août 2014.

Jean-Yves Chaperon Jazz à Juan Jean-Yves Chaperon
>
Diana Krall - Glad Rag Doll en live sur RTL Crédit Média : rtl net | Date :
La page de l'émission
Jean-Yves Chaperon et Serge Mariani

C’est une des particularités de la musique américaine, d’aller puiser sans cesse dans ses racines pour enrichir son présent. Le phénomène du standard appartient à ce processus spécifique, toutefois très lié au jazz, selon lequel de vieilles chansons continuent d’être encore interprétées aujourd’hui. Tout ça est très américain : chez nous, vous n’entendrez pas souvent des anciens succès de Maurice Chevalier ou Mistinguett repris par des artistes d'aujourd’hui...

On se souvient en revanche du dernier album de Diana Krall

La diva s’en allait fouiller avec bonheur dans des partitions poussiéreuses, pour en ressortir des chansons oubliées de vieux crooners des années 20 (du siècle dernier !). On a aussi beaucoup aimé cette année le disque de Catherine Russel, reprenant les morceaux joués par son père, Luis Russell, ancien chef d’orchestre de Louis Armstrong.

On sait combien certaines chansons épousent ainsi d’incroyables destins

>
Séquence du film de Walt Disney où Blanche Neige chante Un jour mon prince viendra

Someday My Prince Will Come, valse un peu mièvre sortie du film Blanche Neige (Un jour, mon prince viendra…) de Walt Disney, n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd, lorsque Dave Brubeck, puis Bill Evans la reprirent à leur compte.

L'album de Miles Davis comprenant Someday my prince will come
L'album de Miles Davis comprenant Someday my prince will come

Du coup, Miles Davis se mit à la jouer, donna même son titre à l’un des ses albums, et le morceau devint standard. Et All The Things You Are ? Sans doute l’un des thèmes les plus joués de toute l’histoire du jazz. La musique avait été écrite en 1937 pour une comédie musicale qui fut une catastrophe, retirée de l’affiche au bout de quelques jours. Summertime, de Gershwin ? Si Billie Holiday n’avait pas remarqué et popularisé cette chanson dans l’opéra Porgy & Bess, en 1937 (un échec commercial à l’époque !), il n’est pas sûr qu’elle aurait connu son succès universel.

Billie Holiday
Billie Holiday

Beaucoup de chansons populaires américaines sont devenues standards de jazz

À lire aussi
Isabelle Adjani sera dans un téléfilm sur Arte people
Isabelle Adjani: "Tu vas salir le miroir me disait mon père"

De ces morceaux que l’on joue depuis presque un siècle, et qui appartiennent au grand répertoire américain. Découvrez avec nous ces histoires de chansons, ce dimanche dans l’Heure du Jazz.

La playlist de L'heure du jazz du dimanche 24 août 2014

- Count Basie. « Singin’ In The Rain »
- Miles Davis. « Someday My Prince Will Come »
- Ella Fitzgerald. « Summertime »
- Stan Getz/Bill Evans. « Night & Day »
- Lee Ritenour. « Moon River »
- Gladys Knight. « Stormy Weather »
- Chet Baker. « My Funny Valentine »
- Art Tatum / Ben Webster. « All The Things You Are » 
- Betty Carter. « Gone With The Wind »
- Robin McKelle. " Lover Man "

L'heure du jazz vous recommande
Lire la suite
Jazz Musique L'heure du jazz
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants