5 min de lecture L'Heure du Jazz

Journal de Jazz à Juan 2016

REPLAY - Emission en direct du 56ème festival Jazz à Juan, journal d'une semaine écourtée

Jean-Yves Chaperon Jazz à Juan Jean-Yves Chaperon
>
L'heure du Jazz du 23 juillet 2016 Crédit Média : Jean-Yves Chaperon | Durée : | Date :
La page de l'émission
Jean-Yves Chaperon et Claude Szigeti

Jeudi 21 juillet 

Le jazz était de retour hier soir dans la pinède, et chacun s’en est réjoui. Il manquait vraiment quelque chose à la vie de cet endroit en plein mois de juillet…
C’est le chanteur anglais Hugh Coltman qui avait mission de rouvrir le festival avec son projet consacré à Nat King Cole. Coltman était tout juste rentré d’Istambul, où il a chanté le soir du coup d’état. Comme si l’émotion manquait…
Puis Diana Krall est arrivée, toute en blondeur, talons aiguilles et robe lamée rose-rouge. Elle s’est installée au piano avec son quartet, et a soudain transformé la pinède en une sorte de club ! Pas de nouvelles chansons, rien qu’on ne connaisse, mais des standards qu’elle s’approprie comme personne, et les airs qu’elle préfère, de Nat King Cole à Joni Mitchell. Tout ça était très spontané, très libre, très fluide, exactement ce qu’il fallait à la pinède en ces instants. Et Diana a joué beaucoup de piano, ce qui nous rappelle toujours quelle formidable instrumentiste elle reste.
Ce jeudi, grosse soirée : Richard Bona arrive avec son magnifique projet afro-cubain, ensuite Selah Sue découvrira la pinède et réciproquement. Enfin Marcus Miller, habitué des lieux revient. Et comme chaque année, on est impatient de le retrouver ! Tout ça nous emmènera fort tard dans la nuit… Tant mieux ! 

Vendredi 22 juillet 
Hier soir, pour cette longue et belle soirée sous la pinède,  il y avait des habitués et une nouvelle venue.
Richard Bona connaît bien l’endroit. Depuis que RTL est partenaire de Jazz à Juan, en cinq ans, c’est la troisième fois qu’il est au programme. Mais ce qui est formidable avec cet artiste hors-norme, c’est que chaque fois, le projet est aux antipodes du précédent, et chaque fois d’un niveau musical stupéfiant. On avait déjà vu Richard avec le guitariste Mike Stern, puis avec Manu Katché. Et le voici avec son groupe afro-cubain, entre Afrique de l’ouest et Caraïbe, sur les routes de l’esclavage. Comme toujours, en deux paroles et une plaisanterie, Richard se met le public dans la poche. C’est un homme de scène terriblement efficace, généreux, inventif et virtuose. 
La chanteuse Selah Sue n’était auparavant jamais venue à Antibes. Il est vrai que sa musique n’est pas liée directement au jazz, mais le pinède ne craint jamais d’ouvrir ses bras aux musiques cousines, surtout lorsqu’elles portent en elles de tant de ferveur et tant d’âme. D’ailleurs le public de Jazz à Juan a bien capté la force de la jeune Belge. Et l’on se souviendra de sa version de « Porgy » de Gershwin…
Marcus Miller était aussi de retour sur la scène de Juan, et pour la 13ème fois ! Depuis 20 ans qu’il vient ici, il est devenu l’un des patrons du jazz d’aujourd’hui. La pinède est le jardin de cet homme qui ne fait pas trois pas ici sans donner l’accolade… Marcus ne déçoit jamais. Comme toujours, le concert a été brillant, en allant puiser dans les années Miles (« Tutu ») ou le dernier album (« Afrodeezia »). Grosse émotion, lorsque Marcus a voulu dédier sa composition « Gorée » aux victimes de l’attentat de Nice. 
Ce soir, encore un novice de Jazz à Juan : grand orchestre pour un petit nouveau, Eddy Mitchell !  

Samedi 23 juillet 
Eddy Mitchell n’a pas raté son entrée à Jazz à Juan. C’était sa première participation au festival de Jazz proprement dit, mais il nous a rappelé avec malice qu’il avait chanté ici à Juan pour la première fois… en 1961 ! Jazz oblige, Eddy avait réuni hier soir autour de lui un magnifique big-band, et réarrangé de nombreux titres parmi ses succès anciens, pour cette orchestration très « cuivrée ». Evidemment, Eddy Mitchell est très à l’aise dans cette configuration assez jazzy. On a aussi bien aimé les titres issus de son dernier album, notamment la chanson « Il Faut Vivre Vite », clairement dédiée à Frank Sinatra, et que vous entendrez dans l’Heure du Jazz.
Car nous serons dès ce soir et demain dimanche à l’antenne de 22 heures à minuit pour partager avec vous les meilleurs moments de ce Jazz à Juan 2016.
Ce soir, on va retrouver sur scène avec plaisir la chanteuse Robin McKelle dont le dernier album confirme l’inclination soul-pop de ces derniers projets. Suivra Paolo Conte, que l’on n’a pas vu sous la pinède du festival depuis 30 ans ! On est d’autant plus impatient de revoir cette institution poétique de la chanson italienne, cette voix de blues, cette nonchalance de crooner. 

À lire aussi
Jean-Yves Chaperon L'Heure du Jazz
Jacky Terrasson et Stéphane Belmondo

jazz a juan 2016
jazz a juan 2016








Fin de week-end rythmée le dimanche sur RTL. C’est un voyage à la rencontre du jazz que Jean-Yves Chaperon nous propose. De ses racines à l’électro, en passant par le blues, le funk ou les sonorités brésiliennes, on découvre le jazz dans tous ses états, de 23h à minuit.

La playlist de l'émission

1ère partie Juan
Count Basie. "Basie’s" 
Gregory Porter. « Don’t Loose Your Steam »
Keith Jarrett. « Someday My Prince Will Come »
Charles Lloyd. « You Are So Beautiful »
René Urtreger. « Panonica »
Richard Bona. « Jokoh Jokoh »
Ella Fitzgerald. « Summertime »
Marcus Miller. « Mr Clean »
Diana Krall. « Exactly Like You »
2ème partie Nouveautés

William Bell. « Mississipi-Arkansas Bridge »
Miles Davis. « Seven Steps To Heaven »
Lee Dorsey. « People Gonna Talk »
Allen Toussaint. « American Tune »
Irma Thomas. « (You Ain't) Hittin’ On Nothing »
Slim Harpo. « Got Love If You Want »
Aaron Parks. « Alcubierre’s Law »
Multiquarium Big Band. « Flying Fox »
Sarah Vaughan. « Watch What Happens »
Pat Metheny. « Kin »

  

Avec notre partenaire Jazz News

Jazz News n°53 juillet 2016
Jazz News n°53 juillet 2016

L'actualité du jazz sélectionnée par Jean-Yves Chaperon et notre partenaire, Jazz News, dont le nouveau numéro est disponible en kiosque et sur son application Ipad avec un sommaire interactif,  plus de 80 extraits de musique, des diaporamas sonorisés, des séquences vidéos, des partages sur les réseaux sociaux.

L'équipe de l'émission vous recommande

 

Lire la suite
L'Heure du Jazz Jazz Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants