3 min de lecture Jazz

Jazz à Juan a débuté comme une fête

Le festival Jazz à Juan, 54ème édition, a régalé son public avec une ambiance hyper festive. Nile Rodgers et George Benson ont été les têtes d'affiche des deux premières soirées.

George Benson face au public du festival Jazz à Juan samedi 12 juillet 2014
George Benson face au public du festival Jazz à Juan samedi 12 juillet 2014
Jean-Yves Chaperon
Jean-Yves Chaperon et Serge Mariani

Jean-Yves Chaperon et L'équipe de L'heure du jazz sont présents tout au long de ce 54ème Festival Jazz à Juan et à partir de lundi 14 juillet, l'émission sera diffusée chaque soir, de 23h00 à minuit.

Le week-end prochain, ce seront même deux heures d'émission qui seront à l'antenne. Nous vous en dirons davantage très bientôt. Mais entrons maintenant dans le vif du sujet : l'ouverture de ce 54ème Jazz à Juan !

Nile Rodgers backstage
Nile Rodgers backstage

Vendredi 11 juillet, première soirée très "party" avec 2 formations imparables

Les premières mesures de musique nous sont venues des années 60 : la Family Stone a inauguré la scène de ce festival en nous servant le cocktail qui a fait sa gloire, un savant mélange de psychédélisme et de soul qui donne très vite envie de bouger !

À lire aussi
Isabelle Adjani sera dans un téléfilm sur Arte people
Isabelle Adjani: "Tu vas salir le miroir me disait mon père"

Le ton de ce premier week-end était aussitôt donné et il a été très clairement confirmé par le second groupe à venir devant le public déjà nombreux de la pinède Gould : Chic, piloté par le génial Nile Rodgers.

Nile Rodgers invite le public de Jazz à Juan sur scène
Nile Rodgers invite le public de Jazz à Juan sur scène

Jusque loin dans la nuit, Nile Rodgers, ses musiciens et ses deux formidables chanteuses ont emporté les spectateurs dans une tornade de tubes dont l'air revenait immédiatement en mémoire et qui ont fait danser tout le public, des derniers rangs des gradins jusque sur la scène.

Nile Rodgers a en effet invité les spectateurs à rejoindre le groupe pour chanter et danser tous ensemble. Serait-il possible de maintenir cette ambiance tout au long de ce premier week-end ?...

Samedi 12 juillet, l'ambiance monte d'un cran

Le challenge a été relevé et de fort belle manière le lendemain, samedi 12 juillet. L'affiche était prometteuse. D'abord , la chanteuse Beth Hart a littéralement envoûté le public avec sa voix exceptionnelle et la puissance de sa musique.

Nominée aux Grammy Awards dans la catégorie Blues, elle peut tout aussi bien l'être pour le rock, et même le hard rock (son expérience avec Slash des Gun's and Roses), la soul ou la country !

Elle nous en a longuement parlé dans l'interview qu'elle nous a accordée et dont vous trouverez la transcription dans un prochain article. C'est ce kaléidoscope sonore qu'elle a offert au public de la pinède Gould. Et ceux qui étaient avant tout venus pour la star de cette deuxième soirée n'ont pas trouvé le temps long !

George Benson et le public conquis de Jazz à Juan
George Benson et le public conquis de Jazz à Juan

Quand George Benson est arrivé sur scène, on avait un peu de mal à imaginer qu'il y était entré la première fois quasiment 50 ans auparavant, jour pour jour ! Le public lui a aussitôt fait une vigoureuse ovation.

George Benson s'est saisi de sa guitare et, accompagné par un superbe groupe, il a magistralement interprété ses plus grands succès. Les spectateurs étaient aux anges.

Le très grand professionnalisme n'a pas empêché le cœur de parler et l'émotion d'entraîner tout le monde, public et musiciens, dans une même joie d'être ensemble ce soir-là et de partager ce moment mémorable.

Ce que vous pourrez également vivre en écoutant la diffusion de ce programme d'anthologie dès la première Heure du jazz, lundi 14 juillet, entre 23h00 et minuit..

Dimanche 13 juillet, d'autres styles de musique s'emparent de la pinède Gould

Hier, une brise rafraîchissait le site exceptionnel du festival Jazz à Juan et la scène a pu accueillir un programme passionnant, qui a offert au public la possibilité de découvrir des artistes de génie et des expériences musicales rares.

Trois concerts ce dimanche soir. Pour commencer, la chanteuse Alex Hepburn a séduit les spectateurs dans un esprit proche de celui de Beth Hart, la veille : un détonnant mix de soul et de rock dans un écrin jazzy qui sonnait parfaitement sous les frondaisons de la pinède Gould. Elle a cédé la scène au phénomène Youn Sun Nah.

L'artiste d'origine coréenne nous a fait le don d'un programme aérien, emporté par les envolées de sa voix, notamment accompagnée par l'accordéon du génial Vincent Peirani. Youn Sun Nah parle un délicieux français que vous pourrez savourer au cours de l'interview qui sera également diffusée dans l'émission de ce lundi 14 juillet.

Jamie Cullum dimanche 13 juillet à Jazz à Juan
Jamie Cullum dimanche 13 juillet à Jazz à Juan

Un autre phénomène s'est ensuite emparé de la scène, et quel phénomène : Jamie Cullum. On n'a pas oublié le show qu'il a donné au Grand Studio de la rue Bayard. En quelques instants, il a emporté l'adhésion totale d'un public qui ne demandait que ça. Son show lui donnait des allures de rock star que les spectateurs, et les spectatrices, ont immédiatement adorée.

Le Steinway installé sur scène lui a servi tout aussi bien de piano que de batterie et même d'estrade pour chanter et danser. Il a gratifié le public d'un petit tour entre les rangs pour interpréter l'un de ses titres.

Un concert extraordinaire et une nouvelle interview à découvrir dans une toute prochaine Heure du jazz cette semaine. A très bientôt donc, pour partager ces premières émotions du 54ème Jazz à Juan!

Jean-Yves Chaperon
Jean-Yves Chaperon
Retrouvez ici le Festival et les artistes de ces premières soirées
Lire la suite
Jazz Musique Festivals
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773204657
Jazz à Juan a débuté comme une fête
Jazz à Juan a débuté comme une fête
Le festival Jazz à Juan, 54ème édition, a régalé son public avec une ambiance hyper festive. Nile Rodgers et George Benson ont été les têtes d'affiche des deux premières soirées.
https://www.rtl.fr/culture/musique/jazz-a-juan-a-debute-comme-une-fete-7773204657
2014-07-14 10:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EWB6-pq6nctZxr5tOy_MFQ/330v220-2/online/image/2014/0714/7773214340_george-benson-face-au-public-du-festival-jazz-a-juan-samedi-12-juillet-2014.JPG