1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Grand Corps Malade, Eddy Mitchell et Rod Stewart font l'actualité musicale
3 min de lecture

Grand Corps Malade, Eddy Mitchell et Rod Stewart font l'actualité musicale

REPLAY - Renaud signe son premier texte inédit en 9 ans pour Grand Corps Malade, Eddy Mitchell fait revivre le style musical du "big band" avec son nouvel album et Rod Stewart est toujours le roi de la country pop.

Grand Corps Malade s'est entouré de dix artistes pour son disque
Grand Corps Malade s'est entouré de dix artistes pour son disque
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
L'actualité musicale de ce vendredi 23 octobre
07:26
Steven Bellery & Morgane Giuliani

Grand Corps Malade fait écrire Renaud

Le slameur a convié 10 artistes pour son nouvel album, Il nous restera ça. Il leur a donné carte blanche. Une seule règle : adopter un ton parlé et placer la phrase "il nous restera ça" dans leur texte. "Ça a été une espèce de direction artistique, explique Grand Corps Malade à RTL. J'ai imaginé ce disque, cette phrase, le concept. J'ai appelé chaque auteur pour les convaincre de venir sur cet album. J'ai choisi les réalisateurs musicaux qui allaient faire du sur-mesure. Tout n'a pas été simple. Un album solo, finalement, c'est beaucoup plus facile à gérer."

Grand Corps Malade a signé 6 morceaux ou interludes qui emballent le tout. Le résultat est étonnant, éclectique, poétique. L'artiste voulait faire "un album d'auteurs". Jeanne Cherhal, Charles Aznavour, Hubert-Félix Thiéfaine et Renaud ont notamment répondu présents. Pour ce projet, ce dernier a d'ailleurs signé son premier titre inédit en neuf ans, intitulé Ta batterie. Il fera également partie du prochain disque de Renaud, à paraître l'an prochain. 

Eddy Mitchell fidèle à lui-même

Eddy Mitchell s'est offert les célèbres studios Capitol de Los Angeles, pour cet album intitulé Big Band. Il a tout enregistré en trois jours, en live et avec un "big-band", une formation avec un grand orchestre et des choristes, typique des crooners. "C'est pas de la nostalgie, c'est de l'amour tout simplement ! Le big band est une discipline que j'adore et ça me convient parfaitement parce que ça me rend heureux. J'ai déjà enregistré des trucs comme ça, mais un album entier, non." On y trouve notamment le titre Quelque chose a changé, qui est un clin d'oeil à Martin Luther King. 

Paris est devenue une ville musée, une ville où on ferme tout, tout est interdit.

Eddy Mitchell

Eddy Mitchell n'en oublie pas pour autant de ronchonner dans plusieurs morceaux. Il tacle les journalistes "intolérants", les psychiatres aux tarifs prohibitifs, les publicités qui envahissent nos boîtes-aux-lettres. Il s'en prend à Paris, devenu soporifique dans la chanson Tu ressembles à hier. "C'est devenu une ville musée, une ville où on ferme tout, tout est interdit. On se croirait peut-être pas à Limoges, mais pas loin. Le soir à 23h, pour manger, on est obligés d'aller dans une brasserie ou une boîte de nuit. C'est Paris, rendez-vous compte ! Alors la province... J'adore Paris, mais Paris m'aime moins, donc je déserte un peu."

À lire aussi

Dans le titre Je n'ai pas d'amis, le chanteur s'en prend cette fois à Internet et notamment, aux réseaux sociaux. "Je ne veux pas finir comme plein d'enfants, aveugle et bossu. Je ne suis pas un dactylo. J'en ai rien à foutre de Facebook, de Youtube. Internet, c'est pratique pour faire ses courses, c'est tout."

À partir du 26 mars prochain, Eddy Mitchell donnera une série de concerts parisiens, au Palais des Sports. On croyait qu'il ne chanterait plus en public. On s'était trompé. "J'ai envie de faire vivre cet album à travers la scène. En plus d'arranger les anciennes chansons à la mode big band. Ce ne sera qu'à Paris, parce que j'en ai marre des hôtels et de la salade gourmande à deux heures du matin." 

Rod Stewart sort "Another Country"

Une autre légende revient ce 23 octobre : Rod Stewart, avec l'album Another Country. On y trouve 17 chansons de country-pop-rock. C'est sans surprise, mais quelle voix ! Rod Stewart emprunte à Winston Churchill sa phrase "Du sang, du labeur, des larmes et de la sueur" dans une chanson. Il se souvient des histoires qu'il lisait au lit à son fils dans Batman, Superman, Spiderman. Il s'aventure dans le reggae et même les sonorités celtiques.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/