1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Georges Brassens se dévoile à travers son journal
1 min de lecture

Georges Brassens se dévoile à travers son journal

Un journal inédit de Georges Brassens, où il s'épanchait sur les événements de sa vie et y notait ses inspirations, est aujourd'hui publié aux éditions Cherche-Midi.

Georges Brassens
Georges Brassens
Crédit : AFP
Laissez-vous tenter : Georges Brassens
00:03:09
Bernard Lehut & Julie Michard

George Brassens notait tout ce qui lui passait par la tête, et les nombreuses pensées écrites du chanteur français ont désormais leur propre livre. Intitulé Journal et publié aux éditions Cherche-Midi, ce carnet compile toutes les notes laissées par Brassens. Tenu de 1963 jusqu'en mai 1981, soit cinq mois avant sa mort, ce journal tient du fourre-tout, pour un résultat hétéroclite mais passionnant pour peu qu'on s'intéresse à la vie et à l'oeuvre de Brassens.

Des pensées écrites en vrac

Le journal n'est pas toujours daté comme dans une éphéméride, mais on y retrouve la mention d’événements qui ponctuent la vie de Brassens. Par exemple : le récit, sobre et poignant du 28 mars 1965, des dernières heures de son père qu'il surnomme affectueusement "le vieil ours". Le 9 octobre 1978, Brassens note cette simple phrase "BREL EST MORT". Mais un détail trahit le choc qu'a été pour lui la nouvelle : la phrase est écrite en lettres capitales et ce sera la seule de tout son journal.

Un journal devenu source d'inspiration

Ce journal est aussi un outil de travail pour Brassens, un atelier d'écriture où se forgent ses chansons. A côté de poèmes entiers qu'il n'utilisera plus, il note une idée, une phrase qui lui traverse l'esprit et dont on sent bien qu'il se dit qu'un jour, il en fera son miel. Il les réutilise souvent plus loin, les modifie, les complète comme autant de premières graines qui finiront par germer et donner une chanson, parfois des années plus tard.

Ainsi, au printemps 1965, apparaît en plein milieu d'une page cette formule : "Je meurs aussi pour des idées, mais de mort lente". Il faudra attendre sept ans plus tard, soit en 1972, pour qu'elle devienne un refrain célèbre de Brassens.

Georges Brassens
Georges Brassens
Crédit : Cherche-Midi
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.