1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. DJ Snake sur RTL : "J'ai une pression énorme" pour le concert au Parc des Princes
3 min de lecture

DJ Snake sur RTL : "J'ai une pression énorme" pour le concert au Parc des Princes

INVITÉ RTL - Parisien, fervent supporter du PSG, DJ Snake inaugurera le retour des concerts au Parc des Princes, le 11 juin 2022. Confidences.

Aymeric Parthonnaud & Steven Bellery

Il y a eu l'Arc de Triomphe, il y a eu la Défense Aréna. Nouvelle étape dans la conquête de la capitale parisienne par la star DJ Snake : le Parc des Princes. Le stade mythique du Paris Saint-Germain va bientôt accueillir l'artiste pour un concert géant dont il a le secret. "Clairement, ça a toujours été un rêve. J'ai grandi avec ce stade. On vient là en famille, avec les amis, etc. Ça fait partie de mon histoire, j'y croyais pas, confie DJ Snake au micro de RTL. C'était quelque part au fond de ma tête, mais ça paraissait trop gros pour moi et je suis super content de réaliser ce rêve".
 
La première fois qu'il est entré au Parc des Princes, c'était "en 95", se souvient-il. "J'avais dix ans et je crois que c'était PSG-Bastia, un truc comme ça. C'est juste dingue de me dire que voilà 20 ans, 30 ans après je me retrouve là avec mes fans, ça va être dingue. J'ai une pression énorme. J'ai beau jouer aux quatre coins du monde tout le temps, de faire des choses qui sont bien plus grosses - parce que le Parc des Princes sera à 63.00/66.000 spectateurs - mais là, il y a une autre saveur si on joue à domicile. On a cette envie de ne pas décevoir sa ville, son pays, etc. et donc voilà, ça me tient à cœur."

Le Parc des Princes est aussi le stade de son club de cœur : le PSG. "Je suis toujours très bien reçu au Parc des Princes. Quand je suis en France et qu'il y a un match, j'essaie d'y aller un maximum. Je connais très bien les joueurs. Le président est un ami. Je suis comme à la maison", explique DJ Snake.

DJ Snake dit avoir besoin de challenge pour avancer. Qu'imagine-t-il pour le futur ? La Tour Eiffel ? Le Stade de France ? "Si on veut taper plus fort à chaque fois, je pense que le niveau au-dessus, c'est le Stade de France, assure-t-il. Pour des raisons qui sont purement sentimentales, je voulais absolument faire le Parc des Princes après la Défense Aréna."

Façonné par les femmes

Il y a quelques mois, DJ Snake a perdu sa grand-mère maternelle algérienne. Celle qui lui a fait découvrir beaucoup de sonorités de la musique orientale. L'artiste imagine lui rendre un hommage très bientôt. "On bosse sur des choses, révèle-t-il. C'est marrant parce que personne n'a jamais parlé de ça. Mais c'est un truc. On y pense et j'ai commencé à gratter quelques petites choses dans cette démarche-là. J'ai grandi avec elle, j'ai vécu avec elle. C'était comme une seconde maman. Donc c'était une perte très difficile pour moi. Je l'ai très mal vécue. C'était une période très, très compliquée. Elle était là au dernier concert à Paris, je regarde souvent les photos. Ça fait plaisir de l'avoir et de me dire qu'elle a vécu ça. Elle a pu me voir sur scène". 

À lire aussi

"Je pense que le fait d'avoir été élevé par des femmes, ça fait partie de moi, continue-t-il. Et ce n'est pas juste du point de vue musique, je pense que sur ma sensibilité en général, en tant qu'homme, ça change tout. Et souvent, ce n'est pas pour me jeter des fleurs. Mais je pense que les hommes qui ont été élevés par des femmes ont un rapport spécial avec l'art, avec les gens et que ça crée des gens à part, je trouve. (...) C'est encore dingue qu'en 2022, il y ait encore ces [inégalités] homme- femmes, qu'on essaie de rabaisser les femmes et de ne pas les traiter comme nous, sachant qu'elles sont beaucoup plus fortes que nous... Donc voilà, une dédicace à toutes les femmes. On vous aime !"

Échapper au confort

DJ Snake est aujourd'hui le Français le plus écouté dans le monde. "C'est une fierté, j'ai appris à vivre avec ce poids sur mes épaules. Ce n'est pas toujours simple. J'ai besoin de sentir les flammes en dessous de moi pour avancer. Sinon, une fois qu'on reste trop dans une situation un peu trop confortable, je pense que c'est le début de la fin. J'estime ne pas être en concurrence avec qui que ce soit. J'essaie toujours de me mettre en face de mes anciens succès et de taper plus fort".

Il y aura un projet d'album dans les prochains mois. Est-ce qu'il croit encore à ces albums ? Ces disques qui racontent une histoire de A à Z ? "Ça ne fait aucun sens de faire des albums aujourd'hui, en 2022, mais quand on le fait, c'est super égoïste comme démarche. Moi, c'est juste pour avoir un produit et pour me faire plaisir. C'est une sorte de chapitre de ma vie et je me dis que ce moment-là sera éternel. Ces 17 titres raconteront deux ans ou trois ans de ma vie".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/