1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Tanguy Pastureau : Hanouna qui rit, Biraben qui pleure
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : Hanouna qui rit, Biraben qui pleure

L'actualité des médias n'a jamais autant intéressé le public, au point qu'on ne parle plus que de Vincent Bolloré et ses méthodes de management similaires à celles d'Attila. Quand Cyril Hanouna se voit offrir des millions par l'homme d'affaires, Maïtena Biraben se fait lapider par le public et la presse pour une seule phrase malheureuse.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : RTL
Tanguy Pastureau : Hanouna qui rit, Biraben qui pleure
02:59
Tanguy Pastureau : Hanouna qui rit, Biraben qui pleure
02:51

Le petit monde des médias ne cesse de fasciner, et le public adore l’actu autour de la télé. Ainsi on ne parle plus que de Vincent Bolloré, un technicien de surface breton qui depuis trois mois fait le ménage dans ses chaines. C’est lui qui naguère avait prêté son yacht en or à Sarkozy pour que l’autre se repose d’avoir été élu, il y avait eu polémique puisqu’en France on hait l’argent; pour être bien vu il aurait fallu que Sarko dorme au camping communal de la Marmotte et se déplace à dos de mulet estropié, les pieds en sang car privé de tongs.

 
Bolloré, depuis, est devenu fou, c’est-à-dire qu’il a viré les Guignols, qui étaient pourtant les seuls objets en latex qui ne font pas mal et a propulsé Maïtena Biraben à 19h sur Canal, pari réussi, en tout cas pour la chaine Chasse et Pêche qui le soir maintenant fait le double d’audience que le Grand Journal juste en filmant un brochet.
 
Par contre, pour garder sur D8 Cyril Hanouna, le type qui écrase des petits suisses sur un coussin péteur scotché sur la tête d’Enora Malagré, il a mis sur la table 250 millions d’euros sur 5 ans. Il mise tout sur Hanouna, donc si l’autre meurt étouffé lors d’une bataille de farine après avoir avalé trop de grumeaux, Bolloré est ruiné, il n’y a que Hanouna qui fait de l’audience. Canal, plus personne ne regarde, en plus Biraben a parlé du FN à moitié en bien, donc la moitié du pays la traite de suppôt de Satan. Ensuite elle s’est expliquée, mais pas excusé, donc c’était reparti, re-polémique, si on la voit en plus parler à Marion Maréchal, les gens vont l’attacher à un vélo conduit par Christopher Froome ou la pendre, avec Bolloré parce qu’il a du brozouf, donc c’est mal.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/