1 min de lecture Culture-loisirs

Nicolas Bedos condamné à trois mois de prison avec sursis pour insulte à policiers

Nicolas Bedos a été condamné ce vendredi pour conduite en état d'ivresse, outrage et menace de mort envers des policiers.

Photo prise le 10 décembre 2010 à Paris du chroniqueur Nicolas Bedos
Photo prise le 10 décembre 2010 à Paris du chroniqueur Nicolas Bedos Crédit : AFP / THOMAS SAMSON
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Trois mois de prison avec sursis et 800 euros d'amende, telle est la peine dont a écopé Nicolas Bedos ce vendredi 14 février. L'humoriste a été reconnu coupable de conduite en état d'ivresse, outrage et menace de mort envers des policiers après une chute à scooter.

Dans la nuit du 24 septembre 2013, dans le centre de Paris, deux policiers avaient aperçu un homme circulant avec difficultés sur un deux-roues, zigzaguant et faisant des embardées avant de chuter. Lorsqu'ils étaient arrivés à la hauteur de Nicolas Bedos, le ton était rapidement monté. Selon les deux policiers, l'humoriste, ivre, les avait pris a partie, parlant de leur "boulot de merde". À l'un d'eux, il aurait dit : "Je te retrouverai et je te tuerai".

750 euros de dommages et intérêts

Entendu par la police lorsqu'il avait recouvré ses esprits, Nicolas Bedos avait dit ne pas se souvenir avec précision des propos tenus, mais il avait nié toute forme de menace. Selon lui, l'un des deux policiers l'avait abordé en lui lançant : "Vous faites moins le fier qu'à la télé". Ce que le fonctionnaire de police a nié.

Nicolas Bedos n'était pas présent à l'audience. Le tribunal correctionnel de Paris a suivi les réquisitions du parquet et a retenu l'état de récidive légale, l'humoriste ayant déjà été condamné en janvier 2010 pour conduite en état d'ébriété. Il a en outre été condamné à verser au total 750 euros de dommages et intérêts aux fonctionnaires et 300 euros pour les frais de justice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Culture-loisirs Info Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants