3 min de lecture Marion Cotillard

Marion Cotillard a 40 ans et toujours pas la langue dans sa poche

Marion Cotillard est l'une des plus grandes actrices du moment. Mais la jeune femme qui fête ses 40 ans ce mercredi 30 septembre a une autre spécialité : surprendre par des propos détonants.

Marion Cotillard a reçu l'Oscar de la meilleure actrice en 2008
Marion Cotillard a reçu l'Oscar de la meilleure actrice en 2008 Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Marion Cotillard est une fierté française. Celle qui fête ses 40 ans ce mercredi 30 septembre a su se forger une carrière incomparable, à la fois en France et à l'international. Deux fois nommée aux Oscars, elle a décroché le Saint-Graal en 2008 pour La Môme. Sa carrière est un quasi sans faute et la jeune femme est célébrée des deux côtés de l'Atlantique pour son sens de l'interprétation. L'actrice a une autre spécialité : des propos qui paraissent parfois un peu étranges. Pleine d'autodérision, franche, Marion Cotillard a toujours assumé ses paroles qui ont choqué, amusé ou été moquées dans la presse ou sur les réseaux sociaux. Morceaux choisis. 

La théorie du complot

Elle vient d'être oscarisée pour La Môme quand une interview donnée à Paris Première en 2007 resurgit. Interrogée par Xavier de Moulins, elle confie croire en la théorie du complot des attentats du 11 septembre. "Je pense qu’on nous ment sur énormément de choses : Coluche, le 11 septembre... J’ai tendance à être plutôt souvent de l’avis de la théorie du complot. On te montre d'autres tours du même genre ayant pris des avions, ayant brûlé. Il y a une tour, je crois que c'est en Espagne, qui a brûlé pendant 24 heures. Elle ne s'est jamais effondrée ! Aucune de ces tours ne s'effondre. Et là, en quelques minutes, le truc s'effondre. Et puis après, on peut en parler longuement parce que c'était bourré d'or les tours du 11 septembre. Et puis c'était un gouffre à thunes parce qu'elles ont été terminées, il me semble, en 1973 et pour recâbler tout ça, pour le mettre à l'heure de toute la technologie et tout, c'était beaucoup plus cher de faire des travaux, etc. que de les détruire."

Elle conclut en remettant en cause la véracité du premier pas sur la Lune. "Est-ce que l'homme a vraiment marché sur la lune ? J'ai vu pas mal de documentaires là-dessus et ça, vraiment, je m'interroge. Et en tout cas, je ne crois pas tout ce qu'on me dit, ça c'est sûr."

>
marion cotillard: 11/09/2001 complot?

Marion Cotillard déclenche alors une véritable tempête aux États-Unis. Certains médias, comme le magazine Variety, se demandent si ses paroles auront une incidence sur sa carrière. D'autres décrient un discours "inconventionnel". L'actrice se défendra quelques années plus tard : "Cette affaire, c'était l'histoire d'une petite actrice qu'on interroge sur un coin de comptoir, qui répond de façon pas très informée ni très intelligente et on lui tombe sur la tronche pendant des années."

Exorcisée pour "La Môme"

À lire aussi
Marion Cotillard remercie Adèle Haenel pour son courage People
#MeToo : Marion Cotillard publie un message de soutien à Adèle Haenel

Tout comme ses propos sur le 11 septembre, son rôle dans La Môme lui a longtemps collé à la peau. Marion Cotillard a cru être hantée par Edith Piaf. C'est donc le plus sérieusement du monde qu'elle confie au Guardian ses méthodes pour se débarrasser de ce fantôme. "J'ai tout essayé, explique-t-elle dans une interview en 2014. J'ai fait des exorcismes avec du sel et du feu. J'ai voyagé jusqu'à Bora Bora pour la fuir. J'ai été au Pérou sur le Machu Picchu afin de procéder à d'anciennes cérémonies chamaniques pour me purifier avant de réaliser pourquoi je n'arrivais pas à la laisser partir. Elle avait été abandonnée dans son enfance. Sa plus grande peur était d'être seule." 

Le féminisme très peu pour elle

À la veille de ses 40 ans, Marion Cotillard s'offre une nouvelle polémique. Dans une interview au magazine Porter pour la sortie de son nouveau film  MacBeth, l'actrice partage son point de vue sur le féminisme. Elle semble accorder au mot une connotation négative. "Faire des films, ce n’est pas une question de genre. On ne peut pas demander au président d’un festival de cinéma comme celui de Cannes de choisir, disons, cinq films réalisés par des femmes et cinq par des hommes, déclare-t-elle. Pour moi, ça ne crée pas d'égalité mais une séparation. Nous devons nous battre pour le droit des femmes mais je ne veux pas que cela sépare les femmes des hommes. Parfois, dans le mot féminisme, il y a trop de séparation." Et d'ajouter : "Je ne me considère pas comme féministe." Ces paroles lui valent alors une bonne dose de moqueries sur les réseaux sociaux.  Mais, comme elle l'assure dans une interview à Télé 2 semaines en 2012, Marion Cotillard attache peu d'importance à ce qui se dit sur elle : "Si vous saviez à quel point je m'en fous…"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marion Cotillard Cinéma Anniversaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants