1 min de lecture Culture

Leïla Slimani a refusé le poste de ministre de la Culture, elle explique pourquoi

Invitée sur le plateau de "C à vous", l'écrivaine et journaliste explique les raisons qui l'ont poussé à décliner l'offre d'Emmanuel Macron.

Leila Slimani le 11 avril 2018 en Californie
Leila Slimani le 11 avril 2018 en Californie Crédit : VALERIE MACON / AFP
Maria Aït Ouariane

Leïla Slimani est en pleine promotion de l'adaptation cinématographique de son livre Chanson douce. Invitée sur le plateau de C à vous sur France 5 aux côtés de Karin Viard, qui incarne le personnage principal du film, la journaliste et écrivaine franco-marocaine a été interrogée sur une proposition faite par Emmanuel Macron : ce dernier lui avait offert le ministère de la Culture.

"C'est une histoire qui est sortie malgré moi", révèle Leïla Slimani. "On a eu une discussion sur ces sujets-là, mais moi je suis écrivain. J'ai envie d'être écrivain. Ce qui veut dire être libre, faire la grasse matinée, ne pas faire de réunion et travailler tout seul. Ce qui est mon plus grand bonheur dans la vie", a-t-elle conclu.

Questionnée subitement par Léa Salamé sur France Inter en août 2017, l'écrivaine avait répondu, gênée, qu'elle ne savait pas. "Comment pouvez-vous ne pas savoir si on vous a fait une proposition ?", a alors insisté Nicolas Demorand. Leïla Slimani avait fini par éviter la question en répondant, embarrassée, qu'elle était "très mal informée... On a une très bonne ministre de la Culture et je pense qu'elle va faire des choses extraordinaires", avait-elle finalement répondu, faisant référence à l'époque à Françoise Nyssen.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Culture Ministre Journaliste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants