2 min de lecture La France a un incroyable talent

Isabelle Morini-Bosc : "'Mariés au premier regard' est franchement divertissant"

ÉDITO - M6 diffuse ce soir "Mariés au premier regard" où des célibataires vont trouver l'âme soeur sans la rencontrer grâce une série de tests.

Les experts de "Mariés au premier regard"
Les experts de "Mariés au premier regard" Crédit : M6
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

On le sait, un mariage sur deux finit par un divorce, et il y a en France 13 millions de célibataires pas à la noce. C'est ce chiffre qui a donné à M6 l'idée de réunir, pour les unir, des "âmes esseulées" ayant tout pour s'entendre sans qu'elles le sachent. Il ne s'agit évidemment pas de décliner L'Amour dans le pré à toutes les sauces. La ficelle serait un peu grosse, voire le fil à la patte ! Non, M6 a cette fois décidé, dit-elle, "d’œuvrer scientifiquement". Des milliers de jeunes ont ainsi voulu participer à une "expérience dite unique" : se soumettre à des tests scientifiques "éprouvés" devant leur permettre de trouver l'"âme sœur", autrement dit la personne leur étant "compatible" sur tous les plans.

Et ce sous le haut patronage de trois "travailleurs du sexe". Le chercheur Pascal de Sutter, le sociologue en séduction Stéphane Edouard, la sexologue Catherine Solano, tous connus et (trop) reconnus dans les médias. Jusque-là, quasiment rien à dire ni à redire, à un très gros détail près. Chaque "célibattant" ne verra l'"élu de son cœur et du labo" qu'au moment de dire oui. Avec ensuite obligation pour les "mariés" de cohabiter sous le même toit durant 6 semaines pour vérifier leur "entente à tous les étages", avant de confirmer leur union ou la dissoudre. Précisons tout de même que les postulants doivent être sans enfant, ne pas avoir été mariés, et vivre dans le même périmètre.

"Des personnages sensés et sensibles"

Ah, détail important : les milliers de candidats ignorent au départ que c'est "avec la télé"... Et c'est là que, si sur le principe, c'est moyen, sur l'écran, c'est malin. Car, que se passe-t-il quand ils apprennent que c'est retransmis ? On voit certains "cobayes" se lever comme des champignons sortant du sol après la pluie, et claquer la porte : "Ça me plaisait. Mais, je ne suis pas venu(e) faire de la télé-réalité", clame une candidate. "C'est sans moi", confirme un autre candidat. Montrer l'indignation de certains, c'est aussi astucieux qu'impératif. Mais, après les "partis", restent les "partants", prêts pour l'aventure comme on ose un marathon sans entraînement : "Vu mes échecs, pourquoi pas la science ?", réfléchit la jeune cadre Tiffany. "C'est dingue, mais ça se tente", ajoute un intellectuel.

Le principal atout, c'est que toutes les réserves du téléspectateur sont en fait exprimées par les familles des intéressés dans des scènes ultra-cocasses. Il faut voir la même Tiffany annoncer à son clan rassemblé autour d'elle qu'elle va se marier (Oooh !), mais avec un homme qu'elle n'a jamais vu (Aaah !) et qu'elle découvrira le jour du mariage (Argh !). L'autre richesse incontestable de ce programme contesté, c'est que tous les participants sont attachants, sensés et sensibles, doués pour décrire avec finesse ce qu'ils sentent ou ressentent. La science ne fait d'ailleurs pas de miracle. Seuls 4 couples sont déclarés "fusionnels" avec plus de 85% de points de convergence, d'"atomes crochus".

À lire aussi
Pop Culture
"Stranger Things", saison 4 (Netflix) : une deuxième bande-annonce angoissante

Soyons francs, l'émission, si on ose dire "bien montée", est franchement divertissante. Et si émettre des réserves en amont est inévitable, il est impossible en revanche de laisser dire que ça piétine les "liens sacrés du mariage", cette expression datant précisément d'époques où les unions françaises étaient arrangées par des familles voulant acquérir un titre ou un lopin de terre. Alors faut-il "mettre les voiles" (de mariée) devant ce programme ? Faut voir ! Et surtout voir d'abord !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France a un incroyable talent Médias Mariage
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants