3 min de lecture Médias

Isabelle Morini-Bosc : "Les Anges de la télé-réalité maltraitent le français"

ÉDITO - Le CSA a épinglé le programme quotidien de NRJ12 pour "dérapages sexistes", et "propos dégradants envers les femmes". Pour Isabelle Morini-Bosc, ce genre d'émission dénigre plus que la femme.

Les candidats de la saison 4 des "Anges de la téléréalité"
Les candidats de la saison 4 des "Anges de la téléréalité" Crédit : BENAROCH/SIPA
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Ça, pour sûr, ce ne sont pas des anges. On peut même citer la phrase "qui veut faire l'ange fait la bête". Une formule inspirée d'un texte de Pascal. Non, pas Pascal le grand frère, Pascal le philosophe. Un penseur qui, forcément, connaissait mieux la réalité des anges que des Anges de la téléréalité, d'ailleurs pas forcément bêtes. Or ces Anges version 2016 sont précisément dans l'actualité : le CSA a en effet adressé une mise en garde au diffuseur, la chaîne NRJ12, pour "dérapages sexistes", et "propos dégradants envers les femmes".

Était notamment cité un candidat jetant par la fenêtre le matelas d'une bimbo jugée tire-au-flanc dans le domaine des tâches ménagères. Cette scène, qui a mis le feu aux poudres, est-elle plus désolante que tant d'autres depuis la création de cette quotidienne en 2008 ? On peut s'interroger. Si tant est évidemment qu'il faille vraiment classer les comportements impensables ! Quant aux hommes, sont-ils vraiment plus valorisés et valorisants ? Sur-tatoués de gribouillages leur donnant un air de produit publicitaire de grande surface, ils ressemblent autant à de "vrais mecs" qu'une pelouse peinte ressemble à un "gazon 100% végétal".

Les Anges massacrent le français

Hommes et femmes ? C'est, si j'ose dire, bonnet-blanc-et-blanc-bonnet mais 95C, le bonnet. Minimum. Oui, ces candidats désormais professionnels sont ce qu'ils étaient il y a huit saisons, à un détail près : ils pensent définitivement aujourd'hui que "rien ne sert de vivre" si ce vécu n'est pas médiatisé. Et si les Anges changent au fil des saisons, les "panoplies" restent : pectoraux gonflés façon polder, fausses poitrine en saladier tupperware (question de plastique)... Mais aussi insultes bipées, gestes déplacés, et surtout, même offense faite au Bescherelle, le célèbre livre de grammaire. 

À lire aussi
Laurent Ruquier sur le plateau d'"On n'est pas couché", le 16 avril 2017 médias
"On n'est pas couché" : Macha Méril et Kevin Razy... Les invités du 23 mars

Car ce qu'il y a de plus maltraité dans le programme, c'est le français. Il s'agit pourtant de connaissances  normalement acquises et apprises entre la grande maternelle et l'entrée en "matières". Pardon, en 6ème ! On se souvient du légendaire "Ça existe encore, ça, l'Égypte ? C'est un pays ?". Ou encore : "Y a forcément plusieurs lunes sur la terre", ou enfin "On vous emmène au septième siècle". Citons encore : "Il n'a pas inventé l'eau qui dort" et "Il faut que je me fais bronzer", avec un subjonctif plus rare qu'une truffe de 4 kilos. D'où la passion des "scolarisés" pour ce "dîner de con nouveau genre" qui les fait rire car risible, et qu'ils affirment regarder au second degré "sans être dupes de rien". Est-ce toutefois le cas de tous ? 

Des gens "importants" car ils font de la télé

Car pourquoi, dès lors, 8.000 personnes viennent-elles d'acclamer Aurélie, Andréani, Tarek et les autres dans un centre commercial de Seine-Saint-Denis ? Certains ados ont piétiné sur place durant plusieurs heures simplement pour apercevoir un de ces Anges qui battent de l'aile. Ce sont eux qui ont hurlé deux phrases terribles : "C'est la première fois qu'on voit des stars en vrai" et "Ils passent à la télé, c'est des gens importants". Peu importe donc qu'ils fassent n'importe quoi, pourvu qu'ils le fassent à la télé. Ils ne sont rien ? Pas grave, ils sont à la télé ! Se montrent-ils par ailleurs sensibles, sensés, cultivés, ou pas ? Question inutile, ils font de la télé, cela suffit. Il ne serait pas plutôt dans ce constat, le vrai danger ? Poser la question, c'est déjà y répondre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Isabelle Morini-Bosc Fun Radio
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783780235
Isabelle Morini-Bosc : "Les Anges de la télé-réalité maltraitent le français"
Isabelle Morini-Bosc : "Les Anges de la télé-réalité maltraitent le français"
ÉDITO - Le CSA a épinglé le programme quotidien de NRJ12 pour "dérapages sexistes", et "propos dégradants envers les femmes". Pour Isabelle Morini-Bosc, ce genre d'émission dénigre plus que la femme.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-les-anges-de-la-tele-realite-maltraitent-le-francais-7783780235
2016-06-21 19:13:34
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bkyy66d6Q74UFvwK_Ppgww/330v220-2/online/image/2016/0621/7783780515_les-candidats-de-la-saison-4-des-anges-de-la-telerealite.jpg