1 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Les Reines du shopping, pas de la grammaire"

REPLAY - Les internautes se sont moqués des bourdes d'une participante à l'émission "Les reines du shopping", diffusée sur "M6".

Micro RTL générique À la télé ce soir Isabelle Morini-Bosc & Laurent Marsick
>
À la télé ce soir du 04 mars 2015 Crédit Image : DR | Crédit Média : Isabelle Morini-Bosc | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Cela se passait l'autre jour dans Les reines du shopping sur M6. Une jeune fille, figée devant un sac noir vernis en forme de bouche, se déclarait ravie d'avoir en main un sac signé par le célèbre créateur Dalaï Lama. Renseignements pris, il s'agissait d'un sac apparemment conçu par le couturier Azzedine Alaïa, mais peu importe. Oui, il importe vraiment peu qu'il ait été imaginé par Tartempion ou Tartenpoêle. Et il est logique que les réseaux sociaux se soient moqués de cette bourde.

Sauf que que la jeune femme avait tenu peu avant des propos à mon sens plus regrettables, déclarant notamment sur je ne sais trop quoi : "Je veux que vous avez vu", faute de grammaire passée dans l'indifférence générale. Pire : certains "observateurs" ont été agacés que nous soyons quelques-uns à l'avoir (innocemment) remarquée. "Quelle réaction méprisante", ont-ils éructé. "Cette pauvre fille (elle appréciera) n'a pas eu la chance de faire des études supérieures alors elle parle comme elle peut". Houla !

Le but : enrichir le langage

L'affirmation mérite peu de commentaires mais beaucoup d'explications. Rejetons d'abord l'allusion déplacée à d'éventuelles études supérieures, que nous sommes un certain nombre à avoir poursuivies sans jamais les rattraper. Et faites excuse, mais l'école primaire n'est-elle pas ensuite supposée être un tronc commun d'apprentissage pour les bûches que nous sommes...que j'ai été du cours préparatoire au CM2 ?

Dès 11 ans, voire 12, voire 13, nous devrions "grosso modo" avoir acquis les bases du causer correct accessible à tous. Certains peuvent évidemment objecter que cette exigence appartient à un passé dépassé, que le langage doit évoluer. C'est vrai, sauf que le but, c'est de l'enrichir, pas de l'appauvrir. Et si l'appauvrissement est inévitable, n'est-ce pas une raison supplémentaire pour avoir un gros bagage au départ afin d'en conserver un petit à l'arrivée ? Que ce bagage soit d'Alaïa ou en poil de lama !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision M6
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants