2 min de lecture Chine

Eurovision 2018 : la Chine censure des tatouages et un couple gay

La plateforme chinoise MangoTV a diffusé une version censurée du concours où les tatouages d'un chanteur et un couple gay ont été floutés.

Eugent Bushpepa (Albanie) est qualifié pour la finale de l'Eurovision 2018
Eugent Bushpepa (Albanie) est qualifié pour la finale de l'Eurovision 2018 Crédit : Rolf Klatt/Shutterstock/SIPA
Caroline Drzewinski
Caroline Drzewinski
et AFP

Un tour de vis du gouvernement chinois. Le concours de l'Eurovision a été la cible de l'actuelle campagne des autorités contre les contenus déviants. Diffusée mercredi 9 mai, la demi-finale du concours a été expurgée de tout symbole subversif, contraire aux "valeurs centrales du socialisme". 

Dernières victimes en date : le chanteur albanais Eugent Bushpepa, tatoué aux bras, et la prestation de Ryan O'Shaughnessy qui mettait en scène un couple homosexuel. La plateforme Mango TV, possédant les droits exclusifs de diffusion en Chine, n'a pas retransmis ces deux performances. Elle a également flouté des drapeaux arc-en-ciel présents dans le public. 

Bien que l'homosexualité soit de plus en plus acceptée au sein de la population, le sujet demeure tabou dans les films et séries télévisées. Tout "contenu homosexuel" est ainsi interdit de diffusion sur les sites internet de streaming. Même chose pour les tatouages. En mars dernier, la presse chinois avait rapporté que des footballeurs de l'équipe nationale de Chine ont dû porter des bandages, cachant leurs tatouages, durant des matchs internationaux. 

À lire aussi
Sansa, Jon et Daenerys dans un épisode de la saison 8 de "Game of Thrones" Séries
"Game of Thrones": pourquoi l’épisode final a été brusquement reporté en Chine

Mango TV puni par l'Eurovision

Cette censure est d'autant plus surprenante, qu'au fil des années, l'Eurovision est devenue une tribune politique pour les droits de la communauté LGBTQ. En 2014, la victoire de Conchita Wurst, représentante de l'Autriche, avait marqué les esprits. Durant le concours, il n'est également pas rare de voir flotter des drapeaux arc-en-ciel aux côtés de ceux des pays en lice. 

En réponse à la polémique, l'organisateur du concours a annoncé rompre le contrat qui la liait à Mango TV, empêchant le site de diffuser le reste de l'Eurovision. "Cela n'est pas conforme aux valeurs d'universalité et d'inclusivité de l'UER, ni avec notre longue tradition de fêter la diversité en musique", a indiqué l'Union européenne de radio-télévision dans un communiqué. 

Interrogé par la BBC, le chanteur irlandais Ryan O'Shaughnessy a salué cette décision "vraiment très importante". Avant d'ajouter : "Depuis le début nous parlons juste d'amour. Peu importe que ce soit entre deux hommes ou deux femmes, ou entre un homme et une femme".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chine Eurovision Censure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793342683
Eurovision 2018 : la Chine censure des tatouages et un couple gay
Eurovision 2018 : la Chine censure des tatouages et un couple gay
La plateforme chinoise MangoTV a diffusé une version censurée du concours où les tatouages d'un chanteur et un couple gay ont été floutés.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/eurovision-2018-la-chine-censure-des-tatouages-et-un-couple-gay-7793342683
2018-05-11 13:00:44
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DUqoWQy07UJbzNNbAz9OJA/330v220-2/online/image/2018/0509/7793319500_eugent-bushpepa-albanie-est-qualifie-pour-la-finale-de-l-eurovision-2018.jpg