1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Claude Lanzmann, réalisateur du film "Shoah", est décédé à 92 ans
2 min de lecture

Claude Lanzmann, réalisateur du film "Shoah", est décédé à 92 ans

Le cinéaste français a notamment réalisé "Shoah", oeuvre majeure sur l'enfer des camps des concentration. Claude Lanzmann est l'auteur d’une dizaine de films et de plusieurs livres. Il est mort à l'âge de 92 ans.

Le cinéaste Claude Lanzmann s'est éteint jeudi 5 juillet 2018. Il avait 92 ans.
Le cinéaste Claude Lanzmann s'est éteint jeudi 5 juillet 2018. Il avait 92 ans.
Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Clémence Bauduin & AFP

Il aura consacré une grande partie de sa carrière à raconter l'enfer de la Shoah. Le réalisateur français Claude Lanzmann s'est éteint ce jeudi 5 juillet à Paris, à l'âge de 92 ans. Également journaliste, directeur des Temps Modernes et écrivain, "Claude Lanzmann est mort ce matin à son domicile. Il était très très faible depuis quelques jours", a indiqué une porte-parole de son éditeur, Gallimard.

L'écrivain a été transporté à l'hôpital Saint-Antoine où son décès a été constaté, a précisé la même source. Le décès du cinéaste a été confirmé par l'attachée de presse de son dernier film, Les Quatre sœurs, sorti en salles ce mercredi 4 juillet.

D'origine juive mais "[sans] l’ombre de quelque éducation juive que ce soit", Claude Lanzmann a finalement consacré nombre de ses réalisations - filmiques et littéraires - aux camps de la mort et à la persécution des juifs. S'il ne fallait en retenir qu'une : Shoah. Commencé en 1973, achevé en 1985, le documentaire de 9h30 porte la parole des acteurs, bourreaux et rescapés, de l'extermination des juifs d'Europe.

Quand je regarde ce que j'ai fait au cours de ma vie, je crois que j'ai incarné la vérité.

Claude Lanzmann

Plus récemment, en 2017, il avait été très affecté par la mort brutale de son fils Félix "emporté à 23 ans par un cancer impitoyable", ce qui l'avait conduit à parler de son appréhension de la disparition. "La mort ne va pas de soi. Moi, je ne suis pas du tout pour la mort. Je crois toujours à la vie. J'aime la vie à la folie même si elle n'est pas le plus souvent marrante", avait-il confié récemment à un journaliste de l'AFP.

À lire aussi

Les Quatre sœurssorti en salle ce mercredi 4 juillet, sonne désormais comme un dernier souffle. Déclinaison de Shoah, basé sur des entretiens réalisés à l'époque avec quatre survivantes aujourd'hui disparues, porte un regard intransigeant. Celui d'un érudit qui ne supportait pas que l'on parle mal, ou trop, de cette Shoah qu'il connaissait si bien et qu'il a portée sur grand écran. "Si je suis irréductible, c'est par rapport à la vérité. Quand je regarde ce que j'ai fait au cours de ma vie, je crois que j'ai incarné la vérité. Je n'ai pas joué avec ça", avait-il déclaré auprès de l'AFP.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/