1 min de lecture Star Wars

Carrie Fisher : Mark Hamill lui rend un vibrant hommage trois ans après sa mort

Trois ans après le décès de Carrie Fisher, icône de l'univers Star Wars dans le rôle de la princesse Leia, Mark Hamill (alias Luke Skywalker) lui a rendu hommage.

Mark Hamill a rendu un hommage à Carrie Fisher, décédée en 2016
Mark Hamill a rendu un hommage à Carrie Fisher, décédée en 2016 Crédit : Joel C Ryan/AP/SIPA
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Elle s'en était allée rejoindre les étoiles le 27 décembre 2016, à l'âge de 60 ans. Trois ans après sa mort, Carrie Fischer, l'éternelle princesse Leia dans la saga Star Wars, est restée dans les mémoires de ses plus fidèles amis. À commencer par Mark Hamill, son acolyte de toujours qui incarnait son frère Luke Skywalker dans l'univers de science-fiction.

Ce vendredi 27 décembre, l'acteur s'est fendu d'un message sur son compte Twitter en hommage à sa partenaire. "En mémoire de notre princesse Carrie Fisher", Mark Hamill a publié trois images en référence à leur passé cinématographique commun.

On voit sur la première l'évolution de la princesse Leia à travers les films de la saga avec la phrase "Personne ne s'en va jamais vraiment", qui est tirée de Star Wars : Les derniers Jedi et que l'acteur avait adressée à Carrie Fischer. Deux dessins, dont un où Luke Skywalker embrasse sa sœur sur le front, accompagnent son tweet.

En 2017, un an après sa mort, Mark Hamill avait déjà tenu à rendre hommage à son amie sur les réseaux sociaux. 

Voir cette publication sur Instagram

No one's ever really gone... #AlwaysWithUs #CarrieOnForever

Une publication partagée par Mark Hamill (@hamillhimself) le

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Star Wars Cinéma Mark Hamill
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants