2 min de lecture Cinéma

Arnold Schwarzenegger : "L'idée de mourir ne m'a jamais autant ennuyée"

Aujourd'hui dans "Confidentiel", Jean-Alphonse Richard vous raconte la vie d'un petit Autrichien qui voulait être aussi grand qu'une montagne : Arnold Schwarzennegger.

Jean Alphonse Richard Confidentiel Jean-Alphonse Richard
>
Confidentiel de A.Schwarzenneger Crédit Image : StudioCanal | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Justine Vignaux

Arnold Schwarzennegger, c'est l'histoire d'un petit Autrichien qui voulait être aussi grand qu'une montagne. Celle qui lui fait face, chaque matin,quand sa mère, ouvre les volets de la maison familiale de Thal, un village perdu au milieu des sapins, dans les derniers contreforts des Alpes.

Arnold s'est tout de suite ennuyé dans ce pli reculé de l'Autriche profonde. Un décor de carte postale où, en ces années d'après guerre, flotte encore les souvenirs funestes du IIIe Reich. Le père d'Arnold, est un ancien militant du parti nazi. Après la défaite allemande, la justice a établi qu'il n'avait commis aucun crime, il est donc devenu policier...Il n'aime pas Arnold, qu'il trouve efféminé, pas assez garçon, pas assez intéressé par les filles.

Ce père autoritaire et porté sur l'alcool frappe régulièrement Arnold...Le garçon le déteste. "Il me courait après avec un ceinturon et je prenais des coups, je me disais toujours: ça ne durera pas, ça ne durera pas...Un jour je partirai d'ici". Une vingtaine d'années plus tard, quand sa mère l'avertira au téléphone que son père est mort, Arnold Schwarzennegger ne bronchera pas :"Il est mort, il n'y a donc plus rien à faire, répondra t-il...Il  n'assistera pas aux obsèques de son père...Arnold Schwarzennegger traînera toujours cette enfance pétrie de violence comme un cauchemar intime. Une douleur vive.

À lire aussi
Camille Chamoux était l'invitée de "On n'est pas couché" ce samedi 15 décembre. Télévision
VIDÉO - "On n'est pas couché" : Camille Chamoux assume ses propos envers Alain Finkielkraut

Pour quitter ce père abusif, Thal et l'Autriche, il faut impérativement qu'il devienne quelqu'un.Il faut  donc qu'il soit  le plus fort, le plus grand, le numéro un  : " Je voulais faire partie du petit nombre de personnes qui sont des leaders, pas faire partie de la masse, dira t-il un jour à l'un de ses biographes, j'ai toujours été fasciné par les gens qui contrôlent tout".

Pour se faire remarquer, il mise sur le sport où il excelle...Le jeune  Schwarzennegger pratique la boxe, joue au foot, lance le javelot et fait même partie d'une équipe de curling, mais c'est le culte du corps qui le fascine. Devenir une sculpture vivante le rendra célèbre. il en est persuadé...Il .faut  pour cela qu'il ressemble à son modèle, Tarzan...Ou plus précisément avoir la même allure que celui qui l'incarne au cinéma, le nageur olympique Johnny Weissmuller. Il a sa photo épinglée dans sa chambre, tout comme celle du Britannique Reg Park, sacré Monsieur Univers et dont la musculature fait régulièrement la couverture des magazines.

Plus rien alors ne va arrêter sa transfiguration....Une métamorphose physique qui aujourd'hui encore fait toujours penser à une manipulation du Dr Jekyll. A l'Athlétic Union, une salle de sports de Graz, la ville voisine, Schwarzennegger soulève de la fonte, jongle avec des haltères, porte des sacs de sable. Il voit ses cuisses et ses biceps tripler de volume, son cou s'épaissir, ses épaules s'élargir...

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Cinéma Arnold Schwarzenegger People
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793003793
Arnold Schwarzenegger : "L'idée de mourir ne m'a jamais autant ennuyée"
Arnold Schwarzenegger : "L'idée de mourir ne m'a jamais autant ennuyée"
Aujourd'hui dans "Confidentiel", Jean-Alphonse Richard vous raconte la vie d'un petit Autrichien qui voulait être aussi grand qu'une montagne : Arnold Schwarzennegger.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/arnold-schwarzenegger-l-idee-de-mourir-ne-m-a-jamais-autant-ennuyee-7793003793
2018-04-14 15:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZpT_TmKWgbxWkeBk2lByDw/330v220-2/online/image/2017/0928/7790270625_arnold-schwarzenegger-dans-terminator-2.jpg