4 min de lecture Médias

Alerte sur les commentaires haineux en ligne

REPLAY - La Voix du Nord consacre un dossier à l'augmentation du nombre de commentaires injurieux sur les réseaux sociaux, le quotidien s'inquiète de cette désinhibition digitale.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Alerte sur les commentaires haineux en ligne Crédit Image : KAREN BLEIER / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier et La rédaction numérique de RTL

Dans les journaux ce lundi 22 mai, il faut faire le tri entre ce que l'on peut laisser dire et ce qu'il faut effacer. La Voix du Nord consacre une double page au travail des modérateurs sur internet face aux pollueurs du web. Le quotidien nordiste prend son propre exemple : sur ses pages Facebook, La Voix du Nord reçoit chaque jour 7 000 à 9 000 commentaires. Les lecteurs donnent leur avis et il y a une forte poussée du nombre de commentaires, multipliés par cinq ces dernières années.

"Un café du commerce puissance mille", écrit Patrick Jankielewicz dans un billet "et si nous avons décidé de vous révéler aujourd'hui la face cachée", dit-il, "c'est qu'il se passe des choses qui nous inquiètent". "Chaque jour, nous sommes obligés de supprimer des dizaines, parfois des centaines de commentaires : injurieux, diffamatoires, vulgaires, homophobes, racistes, misogynes, pousse au crime. Tous contraires à la loi". Les réseaux sociaux n'ont pas inventé la haine, mais il semble l'exalter. "Si nous ne réagissons pas", conclut Patrick Jankielewicz, "cette haine ordinaire finira par tous nous emporter".

La Voix du Nord fait appel à une entreprise spécialisée dans la modération pour scruter tous les commentaires et les supprimer si nécessaire. Ces modérateurs ont constaté qu'avant les auteurs de propos violents se cachaient derrière des profils anonymes, alors qu'aujourd'hui ce sont des gens qui parlent en leur nom, avec leur photo. "Les médias sociaux ont permis de mettre en relief des contenus autrefois en marge en les rendant moins honteux parce que partagés par une communauté", constate un chercheur en sciences sociales.

On parle aussi de désinhibition digitale. Modérateur, voilà un métier qui recrute à tout va. "Le pire métier du monde ?", demande La Voix du NordLe travail est complexe, ingrat et pénible par ce qu'il donne à voir de l'espèce humaine. Aux États-Unis, des modérateurs ont porté plainte contre Microsoft pour stress post-traumatique durable après avoir été confrontés à nombre de vidéos choquantes.

Tri des députés lors des législatives

À lire aussi
Le philosophe Alain Finkielkraut médias
Les propos d'Alain Finkielkraut sur le viol suscitent l'indignation

Ce lundi 22 mai s'ouvre la campagne officielle des législatives. Le président Macron rêve d'un profond renouvellement de l'Assemblée nationale. Un premier tri va se faire assez naturellement puisque 212 députés sortants ont décidé de ne pas se représenter. Le journal La Croix s'est intéressé à la volonté de sang neuf qui a gagné tous les partis. "L'enjeu est de taille", écrit Isabelle de Gaulmyn : "redonner du souffle à une démocratie représentative largement délégitimée".

Le quotidien catholique consacre un reportage à ces nouveaux visages de la politique. Et fait un tour de France de candidats qui se présentent pour la première fois. Une entrepreneuse de 45 ans à Chinon se présente sous l'étiquette République en marche. Elle compense son manque d'expérience par une furieuse envie d'écumer le terrain. Elle veut écouter, comprendre les gens et fédérer les énergies.

À Paris, dans le 20e arrondissement, le candidat FN a 31 ans. Il a d'abord milité à l'UMP et puis, en 2014, il a rejoint Marine Le Pen. "La France est en train de perdre son identité", dit-il. Sur le marché, peu nombreux sont les passants qui s'arrêtent pour discuter. À Annemasse, en Haute-Savoie, la militante socialiste qui se lance à 45 ans a inscrit son âge sur ses tracts. Un monsieur de 65 ans lui dit : "tant mieux, place aux jeunes" et ajoute, "ceux qui se lancent aujourd'hui en politique ont bien du courage".

Dans le Médoc, une femme de 48 ans sans passé de militante a rejoint Les Républicains il y a un an. Elle veut privilégier le contact direct. Ce jour-là, elle a frappé à une trentaine de portes, rencontrés 16 personnes et noué contact avec six. "Un très bon ratio", s'encourage-t-elle. À Marseille, le candidat de la France insoumise dans la première circonscription est un cheminot de 45 ans. Le candidat  ne peut pas se vanter d'avoir voté de lois alors il dit aux gens, "j'ai connu la galère, j'ai vécu en HLM. Je n'ai jamais fait de politique, mais je vais apprendre avec vous".

Le tri des déchets, un critère dans le choix du conjoint

Il n'y a pas qu'en politique qu'il y a de nouvelles têtes à découvrir aujourd'hui. Il a 20 ans, il est blond, le cheveu un peu long retenu par un bandeau à la Borg. Le joueur de tennis allemand Alexander Zverev a remporté le tournoi de Rome sur terre battue face au serbe, Djokovic, et il entre dans le top 10 mondial. "À une semaine de Roland-Garros, un vent de fraîcheur souffle sur le circuit", dit Le Figaro. "Du haut de son mètre 98, rien ne semble ébranler le jeunot, on tient là un champion de demain ou d'aujourd'hui", écrit L'Équipe.

Pour terminer, on en revient au tri. Le Parisien-Aujourd'hui en France nous emmène dans l'intimité des familles ce 22 mai, dans leur poubelle. Près d'un couple sur trois déclare que trier les déchets correctement est une source de disputes régulières. Du genre : "Mais tu l'as encore mis dans la mauvaise poubelle !" C'est devenu pour beaucoup un critère dans le choix d'un conjoint. 45 % des personnes interrogées dans une étude commandée par Éco Emballages estiment rédhibitoire le fait que l'autre ne trie pas ses déchets. Cela arrive même devant le fait d'avoir des idées politiques différentes !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants