1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Tanguy Pastureau : les Kenyans courent toujours
1 min de lecture

Tanguy Pastureau : les Kenyans courent toujours

Ce dimanche est énorme pour qui aime le sport : entre le Marathon de Paris, qui va être gagné par un kenyan, le Paris-Roubaix, qui va être gagné par un kenyan déguisé en belge, et la coupe du monde de VTT de Lourdes, il y a de quoi faire.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau : les Kenyans courent toujours
02:54
Tanguy Pastureau du 12 avril 2015
02:56

Ce dimanche, les amateurs de sport sont comblés. Ca va suer, ça va sentir le poney, et esthétiquement, ça va être le Vietnam, car des milliers de gens en combi moule-miches vont faire suinter l’eau de leur corps.
 
Il y a en effet le marathon de Paris, avec 54 000 coureurs au départ, et 30 à la fin, les 30 qui auront réussi à ne pas respirer. Les autres, terrassés par les particules fines, seront donnés aux ours du zoo de Vincennes. Nous sommes le 12, donc seuls les dossards pairs et les porteurs de baskets en taille 38, 40, 42, 44 (et 58 si Teddy Riner participe), peuvent courir.
 
Anne Hidalgo, maire de Paris, assiste elle à la course dans son caisson à oxygène racheté à Michael Jackson après sa mort.
 
Le marathon de Paris, c’est énorme : y sont distribuées 23 tonnes de bananes, soit ce qu’a consommé Cheetah en 6 mois après le succès du premier Tarzan, 2 tonnes de fruits secs, par contre il n’y a ni noix de cajou ni Curly, comme course c’est bien mais comme apéro c’est nul.
 
412 000 morceaux de sucre sont donnés aux coureurs, qui vont les chercher en jappant, ainsi que 35 000 litres de Red Bull, donc tout le monde va être dans l’état de Julien Lepers quand un super-champion vient de donner le nom de la capitale du Lesotho. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/