1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Paraguay : des fusils de la police volés et remplacés par des jouets
1 min de lecture

Paraguay : des fusils de la police volés et remplacés par des jouets

Au Paraguay, plusieurs dizaines de fusils d'assaut ont disparu dans la ville de Capiatá. Difficile de savoir quand les armes ont été volées car elles ont été remplacées par des jouets.

Un fusil d'assaut Kalachnikov AK-47 (Illustration)
Un fusil d'assaut Kalachnikov AK-47 (Illustration)
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Marie Sasin & AFP

Au Paraguay, plusieurs dizaines de fusils d'assaut ont disparu dans la ville de Capiatá. Ces armes appartenaient à la police mais les autorités ne se sont pas rendues compte du vol tout de suite, et pour cause : les fusils ont été remplacés par des jouets.

C'est lors d'un inventaire que la disparition des fusils a finalement été constatée : le commissaire Benjamín Segovia a expliqué que les policiers avaient remarqué des différences entre les armes répertoriées et celles face à eux.

Le ministre de l'Intérieur Ernesto Villamayor a expliqué que la police paraguayenne enquête sur le vol. "Nous cherchons à déterminer quand les armes ont disparu", a-t-il indiqué. L'incident est "grave", selon lui : ce sont 42 fusils d'assaut de type FAL calibre 7,62 mm qui se sont volatilisés. Ils pourraient "se retrouver entre les mains" de groupes criminels internationaux, a poursuivi le ministre.

Entre les mains des gangs ?

Les enquêteurs pensent que ces puissants fusils ont pu être revendus à des gangs brésiliens à la frontière, à un prix de 10.000 dollars l'unité. Là où les fusils étaient entreposés, des armes factices les ont remplacés. Ces dernières sont en plastique et en bois et fonctionnent à air comprimé, selon les autorités. 

À lire aussi

"Par ailleurs, 90 autres armes de poing ont disparu entre janvier et juillet de cette année", a ajouté Ernesto Villamayor. Un inventaire général des armes de la police et de l'armée a été décidé après cette découverte.

Les faits se sont déroulés dans la ville de Capiatá.
Les faits se sont déroulés dans la ville de Capiatá.
Crédit : Capture d'écran / Google Maps
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire