1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Le Badeshi, cette langue qui n'est plus parlée que par trois vieillards au Pakistan
1 min de lecture

Le Badeshi, cette langue qui n'est plus parlée que par trois vieillards au Pakistan

Le Badeshi est une langue que l'on croyait disparue, avant de découvrir que trois vieillards la parlent encore, dans une lointaine vallée du Pakistan.

La vallée de Neelam, non loin celle de Bishigram au nord du Pakistan
La vallée de Neelam, non loin celle de Bishigram au nord du Pakistan
Crédit : Veeaam Ghayur / Unsplash
Le Badeshi, cette langue qui n'est plus parlée que par trois vieillards au Pakistan
02:29
Jean-Alphonse Richard & La rédaction numérique de RTL

Une nouvelle histoire étonnante dans une vallée perdue du Pakistan, où il n'y a plus que trois personnes qui parlent encore la même langue. Cette langue, c'est le Badeshi, un des dialectes les plus rares de la planète. Il y a deux ou trois générations, dans cette vallée de Bishigram, au nord du Pakistan, tout le monde, hommes, femmes, enfants, parlait cette langue. Mais elle s'est peu à peu perdue, victime des exils de population et de la désertification. Au point d'être officiellement déclarée éteinte, il y a une dizaine d'années

Rayée de la planète, jusqu'à ce que, très récemment, les ethnologues découvrent par hasard ces trois hommes, dont on ignore l'âge. L'un d'eux dit avoir 35 ans, mais il en aurait 80, trois habitants d'un même hameau, les seuls à communiquer encore en Badeshi. Les ultimes témoins d'un langage qu'on croyait perdu. Les chercheurs vont désormais tout faire pour sauver cette langue, qui remonte à la nuit des temps et qui sous nos yeux est en train de mourir. Une campagne est lancée pour tenter d'en préserver quelques bribes.

Un linguiste, Sagar Zaman, est déjà venu trois fois dans la vallée pour encourager les plus jeunes gens à utiliser quelques mots de cette langue ancestrale. Sans beaucoup de résultats : l'ethnologue rencontre ici plus de réticences que de bonne volonté. Et il sait qu'une fois les trois vieillards du village disparus, le Badeshi, qui ne s'écrit pas, ne sera sans doute plus qu'un mystérieux souvenir.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/